Accueil du site > > Mon royaume pour un

Mon royaume pour un demi

Mon royaume pour un demi

mardi 8 février 2011

On ne pourra pas dire que la Belgique n’a pas tout essayé en vue de se doter d’un gouvernement. Le pays a déjà usé six conciliateurs successifs, avant que le Roi ne se décide à nommer un « informateur », dont la mission consiste à évaluer « la possibilité d’arriver à un accord communautaire ». Voilà une méthode pragmatique : établir un gouvernement en Belgique est manifestement une épreuve bien plus complexe que n’importe où ailleurs. Il est donc raisonnable de se demander s’il existe au moins une ébauche de solution. Quand l’informateur rendra son rapport, le Roi nommera un auditeur chargé d’en évaluer la pertinence : telle est la royale procédure. Si aucun accord n’est envisageable, il suffira de placer le pays sous mandat de l’ONU et le problème sera réglé. Dans le cas contraire, il conviendra de nommer un expert chargé de formaliser la possibilité de l’accord, sans lui imposer de calendrier : avec un peu de chance, tous les responsables politiques actuels seront à la retraite lorsqu’une solution émergera.

Pour éviter une aussi longue attente, dame Marleen Temmerman, gynécologue de formation et sénateur de profession, vient de suggérer une méthode radicale. Déjà expérimentée au Kenya voilà quelques années. Il s’agit d’encourager les femmes à faire la grève du sexe tant que le pays n’aura pas accouché d’un gouvernement. Et d’enrôler dans le mouvement les épouses, concubines et maîtresses des hommes politiques, tout en offrant une indemnité aux filles de joie grévistes afin de verrouiller le dispositif. Au Kenya, il fallut moins d’une semaine pour obtenir un gouvernement stable. Efficace, n’est-ce pas ? En Belgique, il est à craindre que les mesures anti-libidineuses ne soient pas suffisantes. On suggère de les renforcer par un dispositif drastique. 1 : émasculer les baraques à frites ; 2 : ligaturer les pompes à bière. Si ces mesures n’apportaient aucun résultat, c’est que la Belgique aurait perdu son âme. La rattacher alors au Lichtenstein.

La recette du jour

Menu de la concorde

Vos enfants ne cessent de se chamailler démocratiquement. Imposez votre auguste tyrannie : plus de télé, plus de sorties, plus de jeux vidéo, plus de chamallows. En moins d’une semaine, votre progéniture devrait faire alliance contre vous et vous chasser du trône : vous aurez enfin gagné la paix. Et le bonjour d’Albert.

mardi 8 février 2011 , par Jean-Jacques Jugie


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides).

Qui êtes-vous ? (optionnel)



  • 25juillet Le dollar postmoderne - par Plumitif

    On verra bientôt que nos candidats sont postmodernes depuis (...)

  • 20juillet Pitié pour Murdoch ! - par philippe lefevre

    mon cher ami "le premier qui dit la vérité il doit etre (...)

  • 18juillet Vacances au frais - par Plumitif

    Excellent, comme "avant" votre séjour en taule, cher (...)

  • 28juillet L’OMS cachetonne

    Oyez, oyez, c’est l’OMS qui l’affirme : un peu plus d’un (...)

  • 27juillet L’or en flacon

    En ces temps troublés, vous vous demandez comment protéger vos (...)

  • 26juillet Potion pour le podium

    Que se passe-t-il quand une star du cyclisme se fait (...)