Accueil du site > > Les nourrices au

Les nourrices au chômage

Les nourrices au chômage

jeudi 16 juin 2011

A quoi reconnaît-on l’évolution contemporaine de l’espèce ? La nôtre, s’entend. Non, pas au génie de ses découvertes. Pensez-donc : les Assyriens maîtrisaient l’écriture quand nos ancêtres s’exprimaient encore à coups de massue. Les Aztèques avaient inventé une chirurgie efficace bien avant que les médecins de Molière ne saignassent à mort leurs patients. Les Mayas avaient organisé les congés payés bien avant que les Occidentaux ne songeassent à payer le travail. Et mis au point un calendrier ultrasophistiqué, qui n’a qu’un seul défaut identifié : s’interrompre le 21 décembre 2012. Ce qui flanque les chocottes à quantité de gens, preuve que l’espèce aurait plutôt tendance à régresser en matière de jugeote : le 21 décembre, c’est la fête de Saint Pierre Canisius. Un éminent Jésuite du XVIème siècle, qui assista au Concile de Trente. La Terre ne peut pas s’arrêter le jour de la célébration d’un Jésuite, c’est n’importe quoi. Le 22, on ne dit pas : c’est la Sainte Anastasie. Une censure métaphorique de l’humanité, en quelque sorte, ce serait class. Mais enfin, là n’est pas le propos.

Ce qui témoigne à coup sûr de l’évolution d’une espèce en général, et de la nôtre en particulier, c’est l’ingéniosité qu’elle déploie pour assurer sa descendance dans les meilleures conditions possibles. S’agissant de l’homo sapiens, sa reproduction passe par plusieurs étapes : seule la première est ordinairement agréable – on ne vous fait pas un dessin. Après, les choses se gâtent méchamment. Pour la maman, surtout : elle doit trimbaler un lourd fardeau pendant une éternité, puis souffrir le martyre pour s’en délivrer. Heureusement, on est en train de peaufiner le clonage : la méthode n’est pas encore tout-à-fait au point, mais ce n’est qu’une question de temps. Grâce à cette technologie, la maman sera exonérée de toutes les phases éprouvantes de la gestation, y compris l’étape préliminaire. Le désir de maternité sera ainsi compatible avec le vœu de chasteté. Car pour ce qui est de l’allaitement, le problème est déjà résolu : c’est la fin des tortures infligées par les nourrissons, au prétexte que le lait maternel serait indispensable à la protection du lardon. En effet, des chercheurs argentins, entre deux tangos, viennent de réussir à faire produire du lait humain par une vache espagnole. En lui greffant les gènes ad hoc – ce n’était donc pas bien compliqué. Ne reste plus qu’à apprendre au bovidé à langer le bébé, et le tour est joué. Enfin, presque : auparavant, les nourrissons pleuraient souvent la nuit et c’était plutôt pénible. Maintenant, ils risquent de meugler. C’est sans doute la rançon du progrès.

La recette du jour

L’enfant du XXI° siècle

Vous hésitez à programmer votre descendance à cause des dommages collatéraux qui en résultent. Vos préventions sont désormais injustifiées : confiez la gestation à une vache argentine, qui allaitera également le bambin. Après le sevrage, confiez son éducation à un téléviseur équipé d’un distributeur de pizzas et d’une vanne de coca-cola. Puis dès la puberté, menez-le au pré.

jeudi 16 juin 2011 , par Jean-Jacques Jugie


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides).

Qui êtes-vous ? (optionnel)



  • 25juillet Le dollar postmoderne - par Plumitif

    On verra bientôt que nos candidats sont postmodernes depuis (...)

  • 20juillet Pitié pour Murdoch ! - par philippe lefevre

    mon cher ami "le premier qui dit la vérité il doit etre (...)

  • 18juillet Vacances au frais - par Plumitif

    Excellent, comme "avant" votre séjour en taule, cher (...)

  • 28juillet L’OMS cachetonne

    Oyez, oyez, c’est l’OMS qui l’affirme : un peu plus d’un (...)

  • 27juillet L’or en flacon

    En ces temps troublés, vous vous demandez comment protéger vos (...)

  • 26juillet Potion pour le podium

    Que se passe-t-il quand une star du cyclisme se fait (...)