Accueil du site > > La loi de l’Oncle

La loi de l’Oncle Sam

La loi de l'Oncle Sam

mardi 22 février 2011

Pendant la crise, l’activité législative continue. Tout particulièrement aux Etats-Unis. Dans le Wisconsin, le Gouverneur républicain Scott Walker tente de résoudre les difficultés budgétaires par des moyens expéditifs : laminer le traitement de ses fonctionnaires et supprimer leurs droits syndicaux, au cas où l’ascèse ne leur plairait pas. Apparemment, elle ne leur plaît pas : ils ont assiégé le Parlement de Madison pour dire tout le bien qu’ils pensent du Gouverneur. Lequel a requis les forces de police pour traîner au Capitole les élus de l’Opposition : il faut que cette dernière soit représentée par au moins un membre pour que le vote puisse être validé. Résultat : les élus Démocrates ont dû quitter l’Etat pour échapper à l’enrôlement forcé. Chez l’Oncle Sam, la démocratie progresse à grands pas….

Dans l’Etat de Washington, c’est un autre thème qui préoccupe les élus : le puissant courant d’achat de métal précieux. Où est le problème ? Selon le projet de loi récemment déposé, la forte hausse de l’or a encouragé l’éclosion de nouveaux négociants, suspects de vouloir exploiter la crédulité de consommateurs « ignorants des conditions de marché ». Et puis la hausse des cours ferait se multiplier les vols d’objets précieux, celui des cambriolages domestiques et « toutes sortes d’autres délits ». En foi de quoi est-il proposé d’imposer la tenue de registres aux dealers, pour tout achat supérieur à… 100$. Et d’y inscrire l’identité complète de l’acheteur, bien sûr, son adresse, son téléphone, son sexe, sa taille, son poids, sa race. Outre la description précise de son achat, avec numéro éventuel d’identification, ainsi, bien entendu que le prix acquitté. On ne voudrait pas critiquer, mais le premier malandrin mettant la main sur de tels registres devrait faire exploser le nombre de cambriolages. Les mauvaises langues prétendent qu’un tel dispositif vise d’abord à décourager les acheteurs, et ensuite à permettre aux autorités de les identifier aisément. En cas de réquisition fédérale des matières d’or. Ne levez pas les yeux au ciel : l’événement s’est déjà produit dans le passé américain. Et même plusieurs fois…

La recette du jour

Vivre aux States

Vous rêvez de devenir Américain. C’est une drôle d’idée, mais enfin, vous êtes majeur. Evitez quand même l’un des 47 Etats qui sont en situation financière dramatique, notamment le Wisconsin qui frise l’insurrection. Si vos dents sont fragiles, fuyez l’Etat de Washington : pour la pose d’une couronne en or, le praticien se montrera très indiscret. Et vous collera sans doute une ratiche en toc.

mardi 22 février 2011 , par Jean-Jacques Jugie


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides).

Qui êtes-vous ? (optionnel)



  • 25juillet Le dollar postmoderne - par Plumitif

    On verra bientôt que nos candidats sont postmodernes depuis (...)

  • 20juillet Pitié pour Murdoch ! - par philippe lefevre

    mon cher ami "le premier qui dit la vérité il doit etre (...)

  • 18juillet Vacances au frais - par Plumitif

    Excellent, comme "avant" votre séjour en taule, cher (...)

  • 28juillet L’OMS cachetonne

    Oyez, oyez, c’est l’OMS qui l’affirme : un peu plus d’un (...)

  • 27juillet L’or en flacon

    En ces temps troublés, vous vous demandez comment protéger vos (...)

  • 26juillet Potion pour le podium

    Que se passe-t-il quand une star du cyclisme se fait (...)