Accueil du site > > Les voeux de l’Europ

Les voeux de l’Europe

Les voeux de l'Europe

lundi 3 janvier 2011

Il a été beaucoup écrit sur Herman Van Rompuy, premier Président du Conseil européen, dont la moitié du mandat s’est achevée en novembre dernier. Beaucoup de commentaires, surtout au moment de sa nomination. Et dans l’ensemble, beaucoup d’observations plutôt désobligeantes. Pour dénoncer d’abord l’inanité d’une fonction promise à l’inauguration des chrysanthèmes, dans une organisation communautaire où le pouvoir est suspect d’échapper aux règles codifiées de la démocratie. Pour critiquer, ensuite, le manque d’épaisseur supposé d’une personnalité marquée par la grisaille de la politique belge, et desservie par un profil qui évoque tout ce que l’on veut, sauf le panache. Bref, Van Rompuy réussissait le tour de force de susciter autant de dédain chez les Europhiles déclarés, chez les Europhobes militants et chez les Eurocrates installés.

Chacun s’accordait toutefois à reconnaître son talent pour le compromis dans le bourbier politique belge. Pour preuve, lorsqu’il était Premier ministre, la Belgique avait un gouvernement. Aujourd’hui, le pays n’avance pas davantage que sous son administration, mais il n’est plus dirigé. L’Europe a ainsi adopté le modèle belge en important le plus proche et le plus représentatif de ses non-représentants. Il faut visionner ici ses vœux pour s’en convaincre : l’Union a énormément « travaillé » en 2010 (comprendre : les réunions au sommet ont été nombreuses). Elle a beaucoup œuvré pour la stabilité de la Zone : la preuve, la croissance revient. Enfin, elle est passée par ici. Et si elle n’est pas encore repassée par là, ça viendra. Voilà. Enfin, si l’on y croit, comme le confirme le haïku qui ponctue ses vœux sur une note poétique, mais désespérée :

Silence et joie

De Noël au Nouvel An

En espérant aussi

L’espoir

Dans son rôle de Monsieur Loyal de nos jours heureux, Van Rompuy se montre tel qu’il est à son ordinaire : sinistre.

La recette du jour

Espérance en cavalerie

Vous avez l’oreille musicale et craignez que les lendemains ne chantent faux. Economisez sur vos espérances quotidiennes et constituez un stock stratégique. Vous pourrez ainsi prélever, en temps utile, ce qu’il faut d’espérance pour espérer retrouver l’espoir de ne jamais être désigné Président du Conseil européen : le poste est déprimant.

lundi 3 janvier 2011 , par Jean-Jacques Jugie

3 Messages de forum

  • // Les voeux de l’Europe 26 janvier 2011 22:10, par Alain

    Je ne peux que m’incliner devant votre explication qui est : "étincelante".
    Je n’en attendais mas moins de vous, je ne vous savais pas acrobate, à vos heures !
    Mais je continuerai toujours à vous lire, avec le même intérêt, plaisir serait un mot trop fort...et puis je vais peut-être acheter un thermomètre...électronique !

    Bien à vous.

    Alain.

  • // Les voeux de l’Europe 11 janvier 2011 08:29, par Jean-Jacques Jugie

    Il n’est peut-être pas très pertinent de soupçonner nos statisticiens de bidouillage indiciel. Même si se généralise, semble-t-il, la propension chez les Officiels aux billevesées propagandistes. C’est sans doute que votre indice du coût de la vie n’est pas celui que retient l’insee. Pour une raison simple : le Français moyen ne roule pas en voiture, il prend le métro ; il ne fait pas ses courses mais mange à la cantine ; ne va pas au cinéma ni chez le coiffeur, car il a la télé et il est chauve ; ne se préoccupe pas du prix de la santé, car il a une bonne mutuelle. Vous ne le saviez pas ? Ce n’est pas la maladie du patient qui détermine le degré de sa fièvre, mais le thermomètre utilisé pour la mesurer. Apparemment, vous n’avez pas le bon modèle…

  • // Les voeux de l’Europe 6 janvier 2011 22:14, par Alain

    Bonsoir,

    je ne sais si c’est le bon endroit pour m’adresser à M. JUGIE, mais en tous cas le souhaite.

    Cher Monsieur JUGIE,

    voici des années que je vous lis avec le même plaisir et le même intérêt, (nous avons correspondu il y a quelques temps) mais permettez-moi d’abord de vous souhaiter une excellente année, quand bien même elle ne se présente pas sous les meilleurs auspices.

    Cadre de banque à la retraite, ayant sévi dans plusieurs établissements dont ce "malheureux" Crédit Lyonnais, j’apprécie vos chroniques qui sont d’un à propos et d’une justesse à faire pâlir l’intégralité des (pseudo) économistes de la Planète.
    Qu’attend Sarko pour vous donner la place de l’ineffable Lagarde ? quoique..vous n’auriez peut-être plus les coudées aussi franches..alors, nous le savons bien il est inutile de tenter de refaire le Monde qui d’ailleurs se moque bien de nous !

    J’ai cependant une question qui me titille depuis longtemps à vous poser.
    Je ne comprends pas que le brillantissime analyste que vous êtes, accrédite l’idée que veulent faire passer tous les gouvernements successifs, que l’inflation est jugulée et modérée à disons : 1,6% annuels. C’est un chiffre INSEE, çà ! Ne faîtes-vous jamais vos courses ? n’allez-vous jamais chez un garagiste ? chez le coiffeur ? au ciné ? au restau ? chez le toubib ? à la pharmacie ? prendre du carburant ? Ne prenez-vous jamais une autoroute ?(peut-être n’avez-vous pas de véhicule) ?n’empruntez-vous jamais le train, l’avion ? etc...
    Or donc, je me suis servi d’une petite enquête (mal faite par Nice Matin-journal plutôt "modéré"-j’ai peur d’être modéré par le modérateur-..) qui traitait de l’augmentation des prix sur 10 ans et de l’effet euro (ce mal venu- du moins, pour des pays dont le poids économique est si disparate).
    Bien que l’étude soit loin d’être exhaustive, elle fournissait un certain nombre de chiffres intéressants que j’ai retraités au moyen d’une extrapolation basée sur la fréquence d’utilisation ou de survenue des produits ou évènements étudiés. J’en ai déduit une hausse de 50% sur la décennie, ce qui donne un petit 5%/an qui me semble déja en-deçà de la réalité, mais quoiqu’il en soit supérieur au 1,6 précité.Je serais très heureux de recueillir votre explication, qui je n’en doute pas sera comme à l’accoutumée claire et objective.
    Dans cette attente, recevez Cher Monsieur, mes remerciements pour toute l’information et le savoir que vous nous dispensez et mes salutations les plus sincères.

    Alain.


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides).

Qui êtes-vous ? (optionnel)



  • 25juillet Le dollar postmoderne - par Plumitif

    On verra bientôt que nos candidats sont postmodernes depuis (...)

  • 20juillet Pitié pour Murdoch ! - par philippe lefevre

    mon cher ami "le premier qui dit la vérité il doit etre (...)

  • 18juillet Vacances au frais - par Plumitif

    Excellent, comme "avant" votre séjour en taule, cher (...)

  • 28juillet L’OMS cachetonne

    Oyez, oyez, c’est l’OMS qui l’affirme : un peu plus d’un (...)

  • 27juillet L’or en flacon

    En ces temps troublés, vous vous demandez comment protéger vos (...)

  • 26juillet Potion pour le podium

    Que se passe-t-il quand une star du cyclisme se fait (...)