Accueil du site > > Le luxe prospère

Le luxe prospère

Le luxe prospère

vendredi 15 octobre 2010

On se doutait un peu qu’il fallait une raison sérieuse pour que des cohortes de Provinciaux se transportassent dans les grandes artères parisiennes. La presse a fait état d’hypothétiques protestations contre un projet de loi qui allongerait la vie au travail. L’explication est un peu tirée par les cheveux : cette heureuse perspective est hautement improbable. Car il sera difficile de contraindre les entreprises à conserver ceux de leurs salariés qui prennent un peu de maturité : dès qu’apparaissent les premières rides, la tendance serait plutôt à leur remplacement par des jeunesses pétulantes et moins coûteuses. Non, le vrai motif des marathons actuels, c’est de pouvoir écumer les magasins de luxe. Car voyez-vous, on ne trouve plus rien de convenable en dehors de la capitale : avec la reprise, les boutiques ont été littéralement pillées. Plus le moindre escarpin en peau de nénuphar ni le sac joliment siglé qui va avec. Vous êtes prévenu : pas question que madame affronte les fêtes de fin d’année sapée comme une pauvresse.

Un signe ne trompe pas pour attester du redémarrage de l’industrie du luxe : LVMH vient de publier ses comptes trimestriels, et ils sont bons. Chiffre d’affaires en hausse et marges gourmandes : le pékin ne regarde pas à la dépense. On comprend mieux que la firme ait décidé de réduire les horaires d’ouverture de ses boutiques, afin de ne pas être décavée avant Noël. Et un autre signe montre que les gens ne savent trop que faire de leur argent : le Mandarin Oriental de Tokyo, splendide hôtel cinq étoiles dans le quartier des affaires, vient de faire une offre séduisante. Si vous souhaitez célébrer un événement avec vos amis – l’anniversaire de votre canari, par exemple – vous pouvez louer l’intégralité de l’hôtel pour une nuit. D’accord, c’est un peu loin pour prendre un apéritif dinatoire – compris dans le forfait pour 500 personnes. Mais c’est tellement exotique et, entre nous, très raisonnable : il ne vous en coûtera que 480.000 euros. Sans les pourboires, quand même. Puisqu’on ne sera pas invité cette année à la réception de Noël de Buckingham Palace – la Reine Elisabeth doit faire des économies –, on attend avec impatience que le Mandarin Oriental de Hyde Park fasse une proposition identique : notre géranium en pot aura bientôt deux ans. Ça se fête, non ?

La recette du jour

Réception fashion

Vous organisez chaque année un petit frichti pour réunir vos 500 amis. Vous avez loué l’île d’Arros avant qu’elle ne devienne à la mode ; vous avez reçu au Palais de Versailles avant qu’il ne fasse nouveau-riche ; vous avez squatté le Mandarin Oriental avant qu’il ne se démocratise. Vous n’avez plus d’idées. Réservez une étable dans le Cantal pour l’année prochaine : ça va devenir très fashion.

vendredi 15 octobre 2010 , par Jean-Jacques Jugie

2 Messages de forum


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides).

Qui êtes-vous ? (optionnel)



  • 25juillet Le dollar postmoderne - par Plumitif

    On verra bientôt que nos candidats sont postmodernes depuis (...)

  • 20juillet Pitié pour Murdoch ! - par philippe lefevre

    mon cher ami "le premier qui dit la vérité il doit etre (...)

  • 18juillet Vacances au frais - par Plumitif

    Excellent, comme "avant" votre séjour en taule, cher (...)

  • 28juillet L’OMS cachetonne

    Oyez, oyez, c’est l’OMS qui l’affirme : un peu plus d’un (...)

  • 27juillet L’or en flacon

    En ces temps troublés, vous vous demandez comment protéger vos (...)

  • 26juillet Potion pour le podium

    Que se passe-t-il quand une star du cyclisme se fait (...)