Accueil du site > > Dégazement de billeve

Dégazement de billevesées

Dégazement de billevesées

mardi 23 novembre 2010

Voilà un article publié par Le Monde du jour qui va semer la panique dans le Landerneau : « 10 000 euros sur un Livret A émettent autant de CO2 qu’un 4x4 » nous dit-on, sur la foi de l’analyse des experts qui ont mesuré « l’empreinte carbone » de l’industrie financière. On croyait benoitement que l’Ecureuil était un animal écolo, qui mettait proprement des noisettes de côté pour passer l’hiver en sécurité. Eh bien non : en fait, il les prête, ses noisettes. A des financiers-dégazeurs qui vous polluent l’atmosphère et vous réchauffent le climat. Allez donc à Athènes, à Dublin ou à Lisbonne et vous serez convaincu : la température y est nettement plus élevée que les moyennes saisonnières. Parce que les banquiers y ont beaucoup investi. En foi de quoi Le Monde vous offre-t-il une « calculette experte » vous permettant de mesurer la verdeur de votre argent et la pureté de vos sentiments écologiques. C’est sympa.

Si personne ne conteste le bien-fondé d’une réduction sévère de la consommation des énergies fossiles, nul n’a encore démontré l’implication du CO2 dans le « réchauffement climatique », et surtout pas le meccano modélisateur du GIEC dont les insuffisances, et les bidouillages, ont déclenché un orage de critiques rafraîchissantes de la part des authentiques scientifiques de la discipline climatique. Le CO2 joue peut-être un rôle dans l’évolution du climat, mais cela reste à prouver. Et quand bien même ce serait le cas, l’« expertise » proposée témoigne d’un nouvel exemple de l’utilisation folklorique des statistiques sous une fausse barbe scientifique. En mêlant hardiment les effets et les causes, en additionnant des chèvres et des choux. Avec ce mode de raisonnement, la vigueur de la végétation serait le signal majeur d’un cataclysme climatique à venir. Car les plantes se repaissent de gaz carbonique. Si votre pelouse affiche la verdeur resplendissante qui vous vaut la jalousie des voisins, hâtez-vous de l’arroser de désherbant. Avant d’être accusé de polluer le voisinage par les émissions de CO2 résultant de votre respiration excessive. Le médecin de Molière l’avait déjà décelé : le poumon ! Les experts ont raison : la santé de l’espèce humaine est menacée. Sa santé mentale, surtout.

La recette du jour

Epargne sous hayon

Vous venez de découvrir que votre épargne pollue en dormant. Videz votre Livret A et achetez un 4x4. Aménagez un coffre-fort sous le hayon arrière et entreposez-y vos lingots, vos napoléons et votre ménagère en argent massif. La « calculette experte » du Monde vous classera dans les épargnants écolos. Et potentiellement prospères.

mardi 23 novembre 2010 , par Jean-Jacques Jugie

1 Message

  • // Dégazement de billevesées 24 novembre 2010 17:11, par Stanislas dupré

    Je suis le consultant à fausse barbe derrière les calculs fumeux. Mon équipe a fait le tour des réactions sceptiques face à notre approche et votre article à la palme de l’inventivité humoristique. Félicitation, vous êtes en tête de notre classement (peut être bientôt publié dans Le Monde, qui sait...).


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides).

Qui êtes-vous ? (optionnel)



  • 25juillet Le dollar postmoderne - par Plumitif

    On verra bientôt que nos candidats sont postmodernes depuis (...)

  • 20juillet Pitié pour Murdoch ! - par philippe lefevre

    mon cher ami "le premier qui dit la vérité il doit etre (...)

  • 18juillet Vacances au frais - par Plumitif

    Excellent, comme "avant" votre séjour en taule, cher (...)

  • 28juillet L’OMS cachetonne

    Oyez, oyez, c’est l’OMS qui l’affirme : un peu plus d’un (...)

  • 27juillet L’or en flacon

    En ces temps troublés, vous vous demandez comment protéger vos (...)

  • 26juillet Potion pour le podium

    Que se passe-t-il quand une star du cyclisme se fait (...)