Accueil du site > > Bourse et video (...)

Bourse et video game

Bourse et video game

mardi 1er février 2011

Quelle différence existe-t-il entre les marchés boursiers et les jeux vidéo en ligne ? Eh bien, à dire vrai, on n’en a pas trouvé. Dans les deux cas, les participants sont accros. Scotchés à leur console, ils tentent d’exploiter les événements qui se déroulent partout sur la planète sur un mode aléatoire, mais avec un scénario plutôt convenu. Le but consiste à décrocher le bonus accordé au joueur ayant anticipé au bon moment l’événement en question. Celui qui s’est trompé se voit infliger le malus correspondant, qui s’impute à son compte ; s’il n’a plus de points, il doit se recaver avec du vrai argent. S’il n’a plus d’argent, il est éliminé. Et la partie continue. Une partie très risquée pour le pékin, car seuls les petits joueurs sont évincés. Lorsqu’un gros bras a perdu plus que sa cave, il a le droit de piocher dans la cagnotte des contribuables pour se remettre à flot. Selon les économistes, cette technique constitue le b.a-ba du système appelé « capitalisme financier » : elle consiste à privatiser les profits et à socialiser les pertes. En d’autres termes, qu’il joue ou qu’il ne joue pas, le manant est certain de se faire dépouiller.

Vous allez penser qu’une telle règle du jeu amène nécessairement le monde au désastre. On voit bien que vous n’avez rien compris : la Bourse, c’est un jeu. Ce n’est pas pour de vrai. La preuve : il y a quelques années, toutes les banques (ou presque) se sont ruinées avec des opérations à la noix, et les marchés ont plongé. Bonus et malus ont été distribués, et la partie a repris. Un autre exemple : la semaine dernière, Le Caire se soulève, fait craindre la fermeture du Canal de Suez et la contamination des monarchies du Golfe : le pétrole s’envole et les Bourses chutent. Aujourd’hui, c’est oublié. D’accord, les risques demeurent et le pétrole est toujours hors de prix. Mais le jeu consiste à attendre qu’une éminence autorisée annonce que la cherté du brut va pénaliser la croissance mondiale et affamer de nouvelles populations. Vous le saviez déjà ? La belle affaire : les joueurs le savent aussi. Mais personne ne connaît le jour où l’information officielle sera publiée : c’est ça l’important, coco. Pour que les Bourses chutent au niveau qu’elles méritent dans le monde réel, il faudrait une grosse panne d’électricité. Car lorsque le jeu s’arrête, les participants dépriment un max…

La recette du jour

Banquet au bonneteau

Entraînez-vous sans relâche à la pratique du bonneteau. Quand vous aurez plumé vos voisins, mesurez-vous aux autres professionnels. S’ils trichent mieux que vous, vous serez décavé : exigez alors une subvention de l’Etat. Si vous êtes le meilleur, vous deviendrez très riche. Mais tout le monde voudra votre peau.

mardi 1er février 2011 , par Jean-Jacques Jugie

1 Message

  • // Bourse et video game 12 mars 2011 19:21, par Melissa

    Merci pour les informations même si c’est tard maintenant.


    bforex est un croutier de forex en ligne en france
    bforex de forex.

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides).

Qui êtes-vous ? (optionnel)



  • 25juillet Le dollar postmoderne - par Plumitif

    On verra bientôt que nos candidats sont postmodernes depuis (...)

  • 20juillet Pitié pour Murdoch ! - par philippe lefevre

    mon cher ami "le premier qui dit la vérité il doit etre (...)

  • 18juillet Vacances au frais - par Plumitif

    Excellent, comme "avant" votre séjour en taule, cher (...)

  • 28juillet L’OMS cachetonne

    Oyez, oyez, c’est l’OMS qui l’affirme : un peu plus d’un (...)

  • 27juillet L’or en flacon

    En ces temps troublés, vous vous demandez comment protéger vos (...)

  • 26juillet Potion pour le podium

    Que se passe-t-il quand une star du cyclisme se fait (...)