Accueil du site > > Alerte orange sur

Alerte orange sur le poireau

Alerte orange sur le poireau

jeudi 2 décembre 2010

Comment vivait-on avant l’invention de l’aéroplane ? Eh bien, on ne pouvait pas faire ses emplettes du week-end à New-York et être de retour au travail le lundi matin. Ce devait être affreux. Comment vivait-on avant la banalisation du téléphone mobile ? Il fallait impérativement être de retour chez soi pour affronter une scène de ménage : voilà pourquoi les hommes traînaient le soir dans les bistrots. Et les enfants devaient attendre l’heure du dîner pour négocier une sortie tardive ou une augmentation de leur argent de poche. C’étaient des temps terribles, et finalement pas si lointains.

Comment vivait-on avant l’invention du principe de précaution ? Si le ciel était couvert, on emportait un imperméable. Maintenant, l’alerte orange vous met en garde contre la moindre pluie d’orage. Et si par exception vous n’avez pas été prévenu, vous gagnerez votre procès pour inconséquence contre Météo France. Autrefois, quand c’était l’hiver, on s’attendait à ce qu’il fît froid et que, de temps en temps, il neigeât. Aussi remplissait-on la cave à charbon et sortait-on moufles et moon boots de leurs cartons. Aujourd’hui, l’alerte orange vous avertit à l’heure près de l’arrivée du froid et vous recommande de limiter votre consommation de chauffage, sauf à risquer une coupure d’électricité. Surtout si vous êtes Breton et que vous avez refusé la construction de toute centrale dans les environs. Si d’aventure il tombe quelques flocons, vous êtes sommé de ne pas quitter le domicile eu égard aux risques que vous encourez sur une chaussée enneigée. Moralité : vous êtes obligé de claquer des dents chez vous alors qu’il fait bien chaud dans votre bureau. Et s’il vous prend la tentation de vous réchauffer d’une soupe de saison, vous serez saisi d’effroi devant le prix des légumes. Eh oui, quand le sol est gelé, il faut une excavatrice pour les déterrer. Vous avez pourtant suivi avec attention les informations : il n’y a pas eu d’alerte orange sur le poireau. Voilà qui justifierait la démission du ministre des commissions.

La recette du jour

Soupe de précaution

Avec le réchauffement climatique, la saison froide devient polaire. La confection du moindre potage devient aussi coûteuse qu’une soupière de caviar. Achetez en été vos légumes d’hiver et stockez-les au congélateur. Quand vous voudrez les cuisiner, ils seront dans le même état que sur le marché, mais au moins ne serez-vous pas ruiné.

jeudi 2 décembre 2010 , par Jean-Jacques Jugie


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides).

Qui êtes-vous ? (optionnel)



  • 25juillet Le dollar postmoderne - par Plumitif

    On verra bientôt que nos candidats sont postmodernes depuis (...)

  • 20juillet Pitié pour Murdoch ! - par philippe lefevre

    mon cher ami "le premier qui dit la vérité il doit etre (...)

  • 18juillet Vacances au frais - par Plumitif

    Excellent, comme "avant" votre séjour en taule, cher (...)

  • 28juillet L’OMS cachetonne

    Oyez, oyez, c’est l’OMS qui l’affirme : un peu plus d’un (...)

  • 27juillet L’or en flacon

    En ces temps troublés, vous vous demandez comment protéger vos (...)

  • 26juillet Potion pour le podium

    Que se passe-t-il quand une star du cyclisme se fait (...)