Accueil du site > > SoliNergy : une (...)

SoliNergy : une approche innovante pour lutter contre la fracture énergétique

SoliNergy : une approche innovante pour lutter contre la fracture énergétique

Grâce à la contribution financière de K par K (donation de 420 K€), le fonds de dotation SoliNergy, initié par CertiNergy, amorce aujourd’hui le début de son action opérationnelle de lutte contre la précarité énergétique.

A l’opposé du subventionnement classique des travaux, le fonds vise à identifier puis démultiplier les meilleures actions de formation et d’accompagnement pour permettre un meilleur usage de l’énergie sans investissement.

La précarité énergétique en France

Pour près de 3,4 millions de ménages français [1], l’énergie représente plus de 10% des dépenses chaque mois. Les maisons individuelles, notamment en zone rurale, et les propriétés très dégradées en zone urbaine sont principalement ciblées. Bien qu’il existe de nombreuses subventions destinées à financer des travaux de rénovation, les ménages précaires ne peuvent pas toujours investir dans ces travaux. Pourtant, de nombreuses réductions pourraient être réalisées simplement en agissant sur le comportement des gens et en leur apprenant des gestes simples. Cependant, ces actions étant intangibles, elles mobilisent difficilement les « subventions sociales classiques ».

Plan d’actions de SoliNergy

2010 - 2011 :

La mission du fonds est de mener des actions concrètes pour aider les foyers modestes à améliorer leur qualité de vie en luttant contre les consommations énergétiques inutiles. Pour atteindre ces objectifs, SoliNergy a développé le calendrier suivant :

- Création du fonds, obtention de donations suffisantes et identification des premières actions à réaliser.

Mobilisation de jeunes volontaires pour une copropriété de Vénissieux :

Six jeunes volontaires, en service civique au sein de l’Association Unis-Cité, ont rencontré les habitants de la résidence Grandes Terres des Vignes à Vénissieux (300 logements), afin de les aider à bien comprendre et à utiliser efficacement les équipements d’économies d’énergie récemment installés chez eux. Impulsée par le PACT ARIM du Rhône et SoliNergy, cette sensibilisation aux « éco gestes » devrait permettre de tendre vers plus de sobriété en eau chaude sanitaire, chauffage, ainsi qu’en électricité et à une baisse des factures pour les ménages. De novembre 2011 à janvier 2012, un grand nombre de ménages de la copropriété ont répondu favorablement à la proposition des volontaires, qui les ont ainsi formés à l’utilisation des robinets thermostatiques, des économiseurs d’eau, de la ventilation et des nouveaux volets et fenêtres.

2012 - 2013 :

- Phase d’expérimentation de différentes actions de lutte contre la précarité énergétique.
- Subvention des premières opérations d’accompagnement des ménages précaires : • Avant travaux ou à défaut de travaux : formation aux éco-gestes qui au quotidien permettent de faire des économies d’énergie et donner plus de confort sans avoir à investir.
• Après travaux : formation permettant la bonne utilisation des équipements.

Fin 2013 :

- Comparaison des différentes opérations financées.
- Analyse des résultats (retours d’expérience des ménages, gain de confort, financement…) et identification des actions les plus efficaces à dupliquer comme futurs modèles.

Dès 2014 :

- Forte levée de fonds permettant de financer le déploiement des meilleures actions au niveau national.
- Transformation du fonds de dotation en fondation si nécessaire.

S’impliquer pour réduire la fracture énergétique !

Le fonds lance dès aujourd’hui un appel aux donateurs pour soutenir ses actions d’intérêt général et de lutte contre l’habitat précaire. SoliNergy annoncera donc prochainement ses premières réalisations concrètes avec les 10 premiers projets en partenariat avec des associations du réseau des PACT-ARIM pour un budget de 200 K€. Par ailleurs, SoliNergy recherche d’autres projets innovants de formation et d’accompagnement des ménages précaires permettant de limiter la fracture énergétique.

vendredi 9 mars 2012 , par Rédaction

Suite des dépêches