Accueil du site > > Revenus agricoles

Revenus agricoles 2011 : l’augmentation des charges plombe le revenu

Revenus agricoles 2011 : l'augmentation des charges plombe le revenu

La commission des Comptes de l’agriculture a publié le 20 décembre les résultats prévisionnels des revenus agricoles 2011.

Le revenu moyen par agriculteur en 2011 subit une baisse de 3,6 % par rapport à l’an dernier.

Dans un contexte de volatilité des marchés, les prix en 2011 n’ont pas permis de faire face à une augmentation des charges de 15 à 20 %. La sécheresse a aggravé la situation, avec des récoltes en forte baisse dans certaines régions et un renchérissement des coûts pour l’alimentation des animaux.

Ces résultats illustrent l’extrême volatilité des prix et des coûts de production et donc du revenu agricole.

Durant ces trois dernières années, toutes les productions ont connu des variations annuelles de revenu allant du simple au double, à l’exception des filières de bovins viande et ovins. Ces deux filières ont les revenus annuels structurellement les plus faibles et perdent respectivement cette année -12% et -25%, atteignant des niveaux de revenus inférieurs à 15 000 euros par an.

Dans le secteur des fruits et légumes les revenus sont en chute libre avec un retour à leur niveau le plus bas depuis plus de dix ans : 10 400 euros par agriculteur légumier et 4 700 euros par agriculteur fruitier. Des filières qui ont vu aussi leurs prix lourdement impactés par la crise sanitaire E.coli et la sécheresse. « L’augmentation des charges en 2011 a totalement effacé l’embellie sur les prix. La situation des maraîchers et arboriculteurs est très préoccupante, avec un résultat catastrophique cette année et une baisse tendancielle de revenus depuis dix ans. Leurs revenus rejoignent les niveaux dramatiquement bas des éleveurs bovins et ovins. Nous nous battrons pour que la future Pac intègre des outils de stabilisation des marchés et des revenus pour toutes les filières et pour que les règles de la concurrence permettent aux producteurs de s’organiser pour peser durablement sur les prix » a déclaré Guy VASSEUR, Président des Chambres d’agriculture.

jeudi 12 janvier 2012 , par EDITEUR

Suite des dépêches