Accueil du site > > Passation de pouvoir

Passation de pouvoir à la JCE de Nice Côte d’Azur

Passation de pouvoir à la JCE de Nice Côte d'Azur

Lundi 30 janvier s’est tenue à l’Hôtel Westminster, en présence d’élus et de personnalités influentes de la vie niçoise, l’assemblée générale de passation entre Stéphane Antonelli, Président 2011 et Thomas Barberis, Président 2012.

Cette soirée a clôturé en beauté une année riche en actions : 6 commissions réalisées, 13 nouveaux membres, la venue du Président National de la Jeune Chambre Economique Française à deux reprises, plus d’une cinquantaine de participations aux formations JCE, l’organisation du congrès régional, signatures de nombreuses conventions, participation aux congrès national (à Lyon) et mondial (à Bruxelles), sans oublier le 22 décembre la journée "Parlementreprise" en présence de Bernard Asso et Rudy Salles.

L’année 2012 sera une nouvelle fois l’année de tous les défis pour cette Jeune Chambre Economique dont le mot d’ordre est "Entreprenons pour notre territoire".

C’est Thomas Barberis, secrétaire général 2011 qui, à l’unanimité, a été élu à la présidence de l’association. Membre de la Jeune Chambre de Nice Côte d’Azur depuis 4 ans, ce jeune chef d’entreprise, à l’origine de la commission sur la thermographie aérienne sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur, aura à cœur de mener à bien son programme.

Les projets mis en place cette année seront les cocktails débats sur des sujets « poil à gratter », qui rencontrent depuis de nombreuses années un franc succès ; le projet Cross Créa qui aura pour objectif de mener les jeunes des lycées professionnels vers l’entreprenariat ; le parcours du tri sélectif afin d’initier les enfants dès leur plus jeune âge au recyclage pour préserver nos richesses naturelles ; "L’annuaire - Made in Nice" : l’annuaire niçois des produits et des entreprises qui font la réputation de notre région.

Un programme très chargé avec l’envie de proposer encore et toujours des solutions innovantes à nos problèmes de société, l’envie d’entreprendre, de développer la solidarité nécessaire aux changements positifs de demain.

vendredi 2 mars 2012 , par Rédaction

Suite des dépêches