Accueil du site > > PACA : une année (...)

PACA : une année très correcte en 2011 et des prévisions prudentes pour 2012

PACA : une année très correcte en 2011 et des prévisions prudentes pour 2012

À l’occasion de la 54e édition de l’enquête semestrielle de conjoncture, OSEO a décliné les résultats par région en analysant les cinq principaux indicateurs que sont l’activité, l’emploi, la trésorerie, la rentabilité et l’investissement. La région PACA représente 9,4 % des entreprises françaises de 1 à 250 salariés et contribue à hauteur de 7,2 % au PIB national. Avec 236 réponses, cette région représente 6,2 % de l’échantillon national étudié.

Activité

L’activité s’est sensiblement redressée en 2011 : 46 % des entreprises constatent une augmentation de leur CA 2011 par rapport à celui de 2010 et 26 % une diminution. La progression du chiffre d’affaires est estimée à 6,2 % en moyenne en Provence-Alpes-Côte d’Azur, soit plus d’un point de plus que la moyenne nationale (+ 4,7 %). Pour 2012, une activité proche du point mort est annoncée. Si 26 % des PME de la région anticipent un développement de leur activité, 21 % craignent une diminution.

Emploi

Le renforcement des effectifs se poursuit en 2011. 25% des dirigeants de PACA annoncent une augmentation de leurs effectifs depuis fin 2010 et 14 % déclarent les avoir réduits. Une poursuite du renforcement des effectifs est envisagée pour 2012, mais à un rythme modéré. 15 % des chefs d’entreprise interrogés pensent les augmenter en 2012 et 9 % envisagent de les réduire.

Trésorerie et rentabilité

Au second semestre 2011, les trésoreries ont subi de nouvelles tensions qui devraient fortement s’accentuer à court terme. 70 % des PME estiment “normale ou aisée” la situation de leur trésorerie. À l’inverse, près d’un tiers (30 %) disent avoir rencontré des difficultés au cours des six derniers mois, proportion voisine de la moyenne nationale (32 %), mais supérieure de 6 points aux déclarations de mai dernier. La rentabilité est jugée meilleure en 2011. Une même proportion (24 %) de dirigeants estiment bons les résultats financiers de leur entreprise et, à l’inverse, les autres les considèrent mauvais.

Investissement

Les investissements sont plus nombreux mais stables en volume. 59 % des chefs d’entreprise de la région (55 % pour l’ensemble des PME) ont investi, contre 50 % seulement en 2010. Cependant, 25 % ont augmenté leurs dépenses d’investissement et 26 % les ont réduites. En 2012, les projets d’investissement pourraient ralentir.

jeudi 19 janvier 2012 , par EDITEUR

Suite des dépêches