Accueil du site > > Lancement du projet

Lancement du projet de territoire Eco Vallée

Lancement du projet de territoire Eco Vallée

Le 15 septembre dernier a eu lieu la présentation du processus de concertation et lancement du Projet de Territoire Eco-Vallée, en présence notamment de Christian Estrosi, Maire de Nice et Président de Nice Côte d’Azur, et de Jean-Michel Drevet, Préfet des Alpes-Maritimes. A noter qu’à partir du 26 septembre prochain, la concertation du Projet est désormais ouverte au grand public...

Éco-Vallée, un territoire exceptionnel à recomposer

Le périmètre de l’Opération d’Intérêt National Eco-Vallée, localisé sur la plaine du Var, recouvre une superficie de 10 000 hectares environ, partiellement urbanisés, répartis sur quinze communes et trois intercommunalités et s’inscrit dans un périmètre cohérent géographiquement et morphologiquement.

La plaine du Var s’étend sur 23 kilomètres du Nord au Sud, de la mer Méditerranée aux premières gorges alpines et sur 3 à 5,5 kilomètres environ, de crête à crête, d’Est en Ouest.

La plaine du Var a une population de 116 000 habitants et accueille 60 000 emplois.

Il s’agit d’un territoire caractérisé par la présence du fleuve et de vallons remarquables, par des espaces naturels et agricoles, par un riche patrimoine bâti (villages perchés), par une urbanisation plus dense dans la partie sud de la plaine, et par des infrastructures de transport de rang métropolitain (autoroute, voie ferrée Marseille-Vintimille, aéroport international,…).

Mais le développement désordonné de la plaine du Var depuis une trentaine d’années conduit à la nécessité de recomposer ce territoire avec le triple objectif d’en faire :

- un espace de préservation, de restauration et de valorisation, des paysages et des ressources naturelles,
- un territoire d’échanges et d’équilibres, en matière d’aménagement et d’urbanisme
- un nouveau moteur économique pour la dynamique métropolitaine

Qualifiée de « secteur stratégique » par la Directive Territoriale d’Aménagement, la plaine du Var a été identifiée par l’ensemble des collectivités comme un territoire clé pour leur développement. Elle fait l’objet d’un intérêt marqué de la part de porteurs de projets publics ou privés.

Éco-Vallée, un défi en marche

2007 : à l’initiative de Christian Estrosi, Ministre de l’Aménagement du Territoire, le Gouvernement lance une mission de préfiguration pour définir, avec les collectivités territoriales, les principes stratégiques de l’aménagement et du développement de la plaine du Var.

2008 : l’Etablissement Public d’Aménagement Plaine du Var est créé : il a pour mission la mise en application à grande échelle des principes du développement durable sur ce territoire. L’Etat labellise l’Eco-Vallée “Opération d’intérêt National“ avec pour ambition affichée un développement économique ambitieux fondé sur un nouveau mode de croissance (croissance verte), tout en préservant l’environnement naturel.

2009 : lancement des études de définition avec trois grands cabinets internationaux d’urbanistes et d’architectes (Jose Lluis Mateo, David Mangin, Adriaan Geuse) : identification des principaux secteurs à enjeux dans le périmètre, énoncé des grands principes d’aménagement et de développement durable possibles. Election de Christian Tordo à la présidence de l’EPA à la suite d’Henri Revel, Maire de Saint-Laurent du Var.

2010 : émergence des premières opérations prioritaires (Grand Arénas, technopôle urbain de Nice-Méridia, la Baronne…), analyse des potentialités de développement, engagement complémentaire de grands chantiers par les collectivités territoriales (Nice Stadium par NCA notamment).

2011 : consolidation des études fondatrices en matière d’environnement et d’écologie, poursuite d’études techniques (pôle multimodal Nice-Aéroport, schéma hydraulique…), candidature à l’appel à projets EcoCités, approfondissement des bilans financiers prévisionnels… A noter : outre les PLU, les projets tels Nice Stadium, Grand Arénas, pôle multimodal font l’objet de concertations spécifiques.

Fin 2011 : le temps d’un projet partagé de territoire

Éco-Vallée, les chiffres clés

• 10 000 hectares, le long de la plaine du Var, 23 km du sud au nord, 3 à 5,5 km d’est en ouest. 450 hectares ont vocation à être valorisés et urbanisés (4,5% de l’espace)

• 15 communes, 116 000 habitants, 60 000 emplois

• Un potentiel de construction de 3 millions de m² a été évalué, dont 1,5 million pour les activités économiques et 1,5 million pour le logement, les commerces, les équipements…

• 2 milliards d’euros d’investissement prévus (dont 75% privés) sur 2010 – 2025

• Le Nice Stadium éco-exemplaire de 35 000 places en cours de construction dans le quartier Saint Isidore.

• Un parc des expositions de 75 000 m² à vocation internationale à proximité de l’aéroport.

• 40 000 à 50 000 emplois supplémentaires attendus sur le périmètre de l’Éco-Vallée à un horizon de 30 ans dont 27 000 emplois au titre des quatre premières opérations prioritaires sur une quinzaine d’années.

Éco-Vallée, une promesse à tenir ensemble

Le processus de concertation du projet de territoire

Le processus d’élaboration du projet permettra d’échanger et de dialoguer avec les acteurs du territoire, au travers notamment d’ « ateliers » conçus selon le principe des 5 collèges qui a prévalu lors du Grenelle de l’environnement (Etat, élus, associations, représentants des salariés, représentants des employeurs).

En complément des ateliers d’acteurs, le processus du projet de territoire se déroulera avec :

1 - les « actionnaires » de l’EPA au sein du conseil d’administration qui est l’organe légal de la gouvernance de l’OIN (Etat, NCA, Conseil régional, Conseil général, communautés de communes des Côteaux d’Azur et de la Vallée de l’Estéron)

2 - les partenaires techniques de l’EPA qui seront associés à l’élaboration du projet : Administrations, chambres consulaires…

3 - les maires du périmètre de l’OIN, afin de recueillir leur adhésion et de leur permettre de jouer le rôle de relais auprès de leurs administrés

4 - le grand public, afin de l’informer sur le projet, de recueillir son avis, et de renforcer son sentiment d’appartenance au territoire et son adhésion au projet.

Éco-Vallée, les temps forts de la concertation du Projet de territoire

Un questionnaire grand public  : Il sera publié dans la presse écrite et sur internet, et mis à la disposition du public sur différents sites du département. L’analyse des réponses servira à mieux connaître les attentes des habitants et des usagers du périmètre.

Du 26 septembre au 10 octobre : ateliers et débats Urbanistes, acteurs locaux, élus, associations vont confronter leurs analyses et leurs visions à travers des ateliers et des tables rondes. Objectifs :
-  en séance d’ouverture technique : partager le socle commun du projet de territoire,
-  pendant les ateliers : aborder les questions stratégiques, les projets en cours, les pistes de réflexion structurantes, et confronter les points de vue,
-  lors des tables rondes de synthèse : contribuer à l’élaboration du projet de territoire.

Un site et une adresse mail

 : www.ecovallee-plaineduvar.com Pour télécharger ou remplir le questionnaire, pour accéder à toutes les informations concernant le projet Éco-Vallée, le site de l’Éco-Vallée est destiné à s’étoffer au fil de l’avancement du projet. jeparticipe@ecovallee-plaineduvar.com - une adresse mail pour donner directement son avis sur le projet éco-Vallée.

Octobre à fin novembre 2011 : consultation des maires du périmètre de l’Eco-Vallée et approbation du Projet de Territoire par le conseil d’administration de l’EPA.

Programme de la concertation du Projet de territoire - 26 septembre – 10 octobre

Séance d’ouverture technique, lundi 26 septembre 2011– Parc Phoenix Salle Linné

15h30-17h30 : présentation de la démarche, de l’état des réflexions et des projets en cours par le président de l’établissement public, table ronde « Regards croisés sur le territoire » en présence des 3 urbanistes internationaux des études de définition et de la DATAR.

Ateliers thématiques du 27 au 29 septembre 2011– EPA Plaine du Var / Arénas

Atelier 1 : Un espace de préservation, de restauration et de valorisation

Cet atelier questionne l’Eco-Vallée comme espace à (re)constituer. Pour la valorisation de l’environnement et de la biodiversité, la préservation des ressources naturelles, la gestion des risques, un développement urbain éco-responsable,…

Atelier 2 : Un territoire d’échanges et d’équilibres

Cet atelier questionne l’Eco-Vallée comme territoire à (re)composer. Pour des accès et des transports plus performants et plus « propres », pour une « mixité fonctionnelle » proposant notamment une large gamme d’activités économiques et une offre variée de logements, pour une écologie industrielle,…

Atelier 3 : Un nouveau moteur pour la dynamique métropolitaine

Cet atelier questionne l’Eco-Vallée comme espace à (re)développer. Pour promouvoir l’innovation, la recherche et construire leurs débouchés, pour pérenniser un modèle d’agriculture péri-urbaine, pour favoriser la création d’emplois, pour assurer le rayonnement international de l’espace azuréen,…

Tables rondes de synthèse des contributions, lundi 10 octobre 2011 – Parc Phoenix Salle Linné

17h00-20h00 : Synthèses, débats, perspectives pour l’élaboration du projet de territoire en présence des rapporteurs des ateliers et des décideurs.

vendredi 16 septembre 2011

Suite des dépêches