Accueil du site > > Fortum investit (...)

Fortum investit dans la construction de la toute première centrale industrielle intégrée de production de biocombustibles au monde

Fortum investit dans la construction de la toute première centrale industrielle intégrée de production de biocombustibles au monde

Fortum continue à innover en investissant 20 millions d’euros dans ce projet et poursuit ainsi son engagement dans les énergies renouvelables à faible impact environnemental.

Fortum a annoncé la construction d’une centrale de production de biocombustibles. Fonctionnant grâce à la technologie de la pyrolyse rapide, cette unité de production, unique au monde, sera reliée à la centrale finlandaise de Joensuu.

Une première au niveau mondial

Cette nouvelle centrale sera intégrée à la centrale de cogénération de Joensuu et produira de l’électricité et de la chaleur, notamment à des fins de chauffage urbain. À l’avenir, elle devrait également permettre de générer 50 000 tonnes de biocombustibles par an. Ces biocombustibles seront notamment produits à partir de résidus forestiers et de biomasse à base de bois. « L’intégration de différents processus de production au sein des centrales marque le début d’une nouvelle ère dans le secteur de l’énergie. La centrale de cogénération de Fortum située à Joensuu pourra ainsi produire de l’électricité, de la chaleur et également des biocombustibles. Grâce à cette innovation, son rôle au sein de la chaîne de valeur sera complètement modifié. Au départ, les biocombustibles serviront de substituts aux combustibles fossiles liquides. À l’avenir, ils pourront sans doute aussi servir de matière première pour différents produits biochimiques ou carburants pour le transport », déclare Jouni Haikarainen, vice-président de la division Chaleur de Fortum en Finlande.

Les biocombustibles peuvent être utilisés pour le chauffage urbain ou l’industrie de transformation, en remplacement des combustibles fossiles. Le remplacement du fioul lourd par des biocombustibles (à hauteur de 210 GWh) permettra de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 59 000 tonnes et les émissions de dioxyde de soufre de 320 tonnes par an. Ce projet de centrale permettra de créer des emplois équivalant à environ 60 à 70 hommes/an dans la région de Joensuu. Les créations d’emplois ne concerneront pas uniquement les postes au sein de la centrale, mais également les fonctions liées à l’approvisionnement en matières premières et à la logistique.

« Cette nouvelle technologie a un impact très positif sur l’environnement, puisque l’énergie produite à partir de biocombustibles permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre de plus de 70 % par rapport aux combustibles fossiles. De plus, si la biomasse utilisée en tant que matière première provient du nord de l’Europe, nous pouvons nous assurer qu’elle est produite de façon durable, ce qui est déterminant pour la stratégie de développement durable de Fortum », poursuit M. Haikarainen. Le ministère finlandais de l’Emploi et de l’Économie a accordé 8,1 millions d’euros à Fortum pour son projet relatif aux biocombustibles, au titre des investissements dans les nouvelles technologies. Au total, l’investissement s’élève à environ 30 millions d’euros. Cette innovation est le fruit de la collaboration entre Fortum, Metso, UPM et VTT, dans le cadre du programme de recherche TEKES Biorefine.

Une technologie inédite

Le projet pilote de Joensuu repose sur la commercialisation d’une technologie totalement inédite qui consiste à relier, en tant que partie fixe, un réacteur de pyrolyse à la chaudière de la centrale de cogénération. La centrale intégrée de production de biocombustibles présente une excellente efficacité énergétique, puisque la chaleur non utilisée par la centrale de cogénération est exploitée dans le processus de production de biocombustibles.

La construction de la centrale commencera au cours de l’année 2012 et la centrale devrait ouvrir ses portes à l’automne 2013. La production de biocombustibles permettra de quasiment doubler la consommation de bois énergétique de la centrale de Joensuu, actuellement de 300 000 m3 par an.

Pour plus d’informations : www.fortum.fr

mercredi 21 mars 2012 , par EDITEUR

Suite des dépêches