Accueil du site > > Entretien avec (...)

Entretien avec Gaston Franco, député au Parlement européen

Entretien avec Gaston Franco, député au Parlement européen

Des enjeux globaux. Un ancrage local. M. Gaston Franco est député au Parlement européen, référent du Parti Populaire Européen sur les questions énergétiques et Président de l’intergroupe sur la forêt. Au niveau local, il est Conseiller Régional Provence-Alpes Côte d’Azur, Président de la Commission Affaires européennes et euro-méditerranéennes à la Métropole Nice Côte d’Azur et le Maire de St Martin de Vésubie.

M. Gaston Franco siège au Parlement européen « pour représenter une grande région d’élection, qui va de Lyon jusqu’à la Corse comprise. Je suis un élu du grand sud-est », explique-t-il. Il a pu faire reconnaître ses passions au sein du Parlement européen : l’énergie et la forêt. «  L’intergroupe sur la forêt est le plus important du Parlement européen, avec 220 députés […] nous travaillons sur la déforestation qui est un enjeu majeur. Concrètement par exemple, l’année dernière, le parlement a voté un texte pour obliger l’Europe à mettre en place des mesures de protection et de contrôle au niveau de la traçabilité du bois qui est importé. 40% du bois importé en Europe est d’origine illégale. A partir de l’année prochaine, ce bois devra être tracé du lieu de son exploitation jusqu’à l’endroit où il sera livré en scierie. » A l’issue de 10 années d’actions du Parlement européen en faveur de la biodiversité, M. Franco a participé à l’évaluation de cette politique européenne. Son verdict : « ce n’est pas brillant. Les intentions sont bonnes, mais les moyens n’ont jamais vraiment suivi et surtout, les mesures de rétorsion restent modestes. L’Europe a de belles intentions dans de nombreux domaines, mais en fin de compte, les Etats-membres, en tout cas certains, continuent à faire un peu ce qu’ils veulent. […] Nous avons réussi à convaincre la Commission, avec les députés qui travaillent avec moi sur ce sujet, qu’il y aura un nouveau Programme-cadre sur l’environnement et le développement durable à partir de 2013. Nous travaillons actuellement sur des propositions ». M. Franco s’est par exemple vu confier le rapport sur l’évaluation du programme LIFE [instrument financier de soutien des projets de protection de l’environnement, ndlr] qui s’applique sur toutes les communes de France et d’Europe.

« L’Europe est un formidable réservoir de bonnes pratiques »

« Avec la Chambre de Commerce, nous avons créé une plateforme disponible à toutes les mairies de ce département, pour échanger leurs bonnes pratiques et aller voir ailleurs en Europe, comment on traite un problème sur lequel nous butons aujourd’hui », explique Gaston Franco. Le Club Europe Azur agit comme une force motrice pour fédérer les acteurs de la construction européenne sur le territoire azuréen. La mise en place d’un Club de l’Europe est également à l’étude. L’idée serait de faire venir régulièrement une personnalité européenne, pour discuter de nombreux sujets avec les acteurs locaux, comme par exemple des enjeux énergétiques de la Méditerranée. « Mon souhait est de mettre les gens en relation […] en créant le lien, on arrive à progresser plus facilement. », conclut-il.

lundi 20 février 2012 , par Céline Merrichelli

Suite des dépêches