Accueil du site > > Côte d’Azur : Centre

Côte d’Azur : Centre Costanzo

Côte d'Azur : Centre Costanzo

Le 9 avril 2010, Bouygues obtient un permis de démolir le Centre Costanzo, propriété de la fondation Lenval, afin de construire 87 logements, dont 17 sociaux et des commerces sur 5.547 m² SHON. Le 9 juin 2010, un recours est déposé par un collectif de riverains demandant l’annulation de la démolition devant le Tribunal Administratif. Cette demande a été rejetée par le TA, par la Cour administrative d’appel, puis, par le Conseil d’Etat.

Face aux préoccupations des riverains, Christian Estrosi, Député, Maire de Nice s’est engagé à être le médiateur sur ce dossier. Le 27 septembre 2011, une première réunion de médiation s’est tenue où chacun des participants a pu exposer sa position.

Le 6 janvier dernier, une nouvelle réunion d’étape s’est tenue, en présence des acteurs du dossier : Alain Philip, Adjoint au Maire représentant Christian Estrosi, Député, Maire de Nice, Pierre Costa, Président de la Fondation Lenval, Bernard Lecat, Directeur général de la Fondation Lenval et Yorick de Beauregard, Directeur agence Alpes-Maritimes Bouygues Immobilier et les services juridiques de la Ville de Nice.

Suite à cette réunion, les participants tiennent à rendre compte des avancées suivantes :

- En accord avec la Fondation Lenval, la Ville de Nice a fait plusieurs propositions de substitution à Bouygues, qui va à présent les étudier.

- Dans ce cadre, la Ville de Nice a, depuis quelques jours, sollicité l’avis des domaines et une consultation juridique afin d’être éclairée sur les conditions d’un accord. La municipalité poursuit son objectif de médiation dans le but de préserver le bâtiment Costanzo.

"Il est incontestable que nous avançons même si la complexité du dossier nécessite la tenue d’autres réunions. Chacun peut comprendre que, pour ne pas créer de faux espoirs et compromettre les pistes sur lesquelles nous travaillons, certains éléments doivent rester confidentiels. Une autre réunion est fixée dont nous espérons qu’elle débouchera sur un accord satisfaisant pour toutes les parties".

Une autre réunion de médiation a été fixée le 24 janvier prochain.

vendredi 20 janvier 2012 , par EDITEUR

Suite des dépêches