Accueil du site > > BLEU de FRANCE (...)

BLEU de FRANCE : ouverture à MOSCOU

BLEU de FRANCE : ouverture à MOSCOU

Le 1er janvier 2012, BLEU de FRANCE a ouvert un 6e pressing à MOSCOU au Centre Commercial REAL de ZELENOGRAD.

Zelenograd est une ville, qui, avec les territoires et les établissements relevant de sa compétence, constitue l’un des okrugs administratives du Moscou. Situé à 37 kilomètres du centre de la capitale russe, Zelenograd a été l’un des centres les plus puissants de l’électronique , de microélectronique et de l’industrie informatique dans l’ Union soviétique et elle joue encore un rôle similaire dans la Russie moderne. Il a été développé comme un reflet de la Californie, la Silicon Valley et connu aussi comme soviétiques / russes de la Silicon Valley.

Les pressings BLEU de France en RUSSIE sont essentiellement installés dans les Centres Commerciaux AUCHAN et REAL, MEGA (MEGA étant l’enseigne des centres commerciaux IKEA dans lequel AUCHAN est installé).

Frédéric Boublil, directeur au cabinet Solving Efeso : “En Russie, Auchan bénéficie du “first mover advantage”, la prime au premier arrivé. L’enseigne diversifie désormais ses formats pour apporter une réponse appropriée aux différentes régions et zones de chalandise”. Ainsi, le groupe développe ses hypers Auchan, mais aussi les supermarchés Atak (52 magasins à ce jour) et deux concepts de petits hypermarchés, Auchan City et Raduga (arc-en-ciel, en russe).

Le réseau allemand de grande distribution Real, appartenant au groupe Metro - le plus important d’Europe - est très implanté en Russie. L’Allemand Metro a aussi intégré les spécificités du marché russe, avec un parcours quasi similaire. Implanté depuis 2001, le groupe comptait, fin 2009, 52 magasins à l’enseigne Metro et 15 hypermarchés Real. Comme Auchan, il a débuté son expansion à Moscou, point d’entrée incontournable. Depuis 2006, il se développe dans l’ensemble du pays, de Chelyabinsk à Kirov, en passant par Krasnoyarsk et Omsk. Pour Metro comme pour les autres, “les défis à relever sont très différents suivant le niveau de maturité commerciale des régions. A Moscou et Saint-Pétersbourg (10 % de la population, 35 % du PIB), le commerce moderne est dense : l’enjeu est à l’optimisation de la marge au mètre linéaire et de la productivité de l’offre. Dans des régions comme la Sibérie, il s’agit de concilier accélération du développement et optimisation des investissements”, ajoute Frédéric Boublil directeur au cabinet Solving Efeso.

vendredi 13 janvier 2012 , par Rédaction

Suite des dépêches