Accueil du site > > ALUMNI BUSINESS (...)

ALUMNI BUSINESS ANGELS initie la 2e levée de fonds d’AMIKANA Biologics qui lève 450 K€ auprès d’investisseurs régionaux

ALUMNI BUSINESS ANGELS initie la 2e levée de fonds d'AMIKANA Biologics qui lève 450 K€ auprès d'investisseurs régionaux

Quelques mois seulement après sa sortie fructueuse de BIOREALITES, société Montpelliéraine rachetée par un grand laboratoire pharmaceutique français, les membres investisseurs de l’association Aixoise ALUMNI BUSINESS ANGELS continuent à investir dans les biotechnologies, un secteur pourtant réputé comme risqué auprès des investisseurs privés comme des fonds d’investissement.

Michel VACHER, Président d’ALUMNI BUSINESS ANGELS et administrateur de France ANGELS précise « nous avons la chance d’avoir au sein de notre association plusieurs membres issus de grands intervenants régionaux du secteur des biotechnologies qui nous orientent vers les start-ups les plus prometteuses en complément de nos relations pérennes avec les Pôles de compétitivité comme EUROBIOMED et les pépinières d’entreprise »

Déjà présent au capital de la jeune entreprise innovante Marseillaise AMIKANA Biologics créée en 2008 par Pablo GLUSCHANKOF, ALUMNI BUSINESS ANGELS est le chef d’orchestre de la deuxième levée de fonds en fédérant à ses côtés, Var BA (Toulon), SCR CDPS (Avignon), la SCR Provençale et Corse Banque Populaire Provençale et Corse et le fonds régional d’investissement PACA Investissement.

Aujourd’hui, 30 à 40 millions de personnes dans le Monde sont infectées par le VIH (Sida). Pablo GLUSCHANKOF, fondateur et PDG de la société, explique que « le VIH est en constante mutation et si un traitement peut se montrer efficace pendant quelques semaines, il ne produira plus ensuite d’effets bénéfiques parce qu’il rencontrera une forme résistante au traitement ». Dès lors, il est vital de pouvoir détecter toute résistance au traitement du VIH et ce, à tous les stades de la maladie : patient infecté non traité, patient en traitement thérapeutique et en échec thérapeutique.

C’est là qu’AmiKana.BioLogics propose une véritable rupture technologique comme le décrit Pablo GLUSCHANKOF : « nous avons conçu un test innovant mettant en présence l’ADN du virus VIH avec de la levure. Nous pouvons ainsi savoir quel médicament proposer et surtout quelle quantité administrer pour qu’il soit efficace ». Basé au CHU de la Timone à Marseille, le créateur d’AmiKana.BioLogics, mise à disposition par le CNRS, vise une commercialisation de son premier test de diagnostic de la résistance au traitement contre le VIH en 2013 et table sur un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros en 2018.

vendredi 25 mai 2012 , par EDITEUR

Suite des dépêches