Accueil du site > > Une jeune scientifiq

Une jeune scientifique de Nice mise à l’honneur

Une jeune scientifique de Nice mise à l'honneur

"Parce-que le Monde a besoin des sciences et que la Science a besoin des Femmes" L’OREAL FRANCE récompense 10 jeunes femmes pour l’excellence de leurs travaux, leur courage et leur engagement dans le domaine de la recherche scientifique avec la 4ème édition française des Bourses L’Oréal France - Commission française pour l’Unesco - Académie des Sciences. Le 18 octobre prochain (en préambule de la Fête de la Science qui aura lieu du 21 au 24 octobre) Carine NGUEMENI, doctorante en Neurophysiologie, Université Nice Sophia Antipolis - CNRS UMR 6097 sera récompensée à Paris pour la qualité de son projet.

Les bourses nationales L’Oréal France - Unesco ont pour ambition de révéler les nouveaux visages de la science et de favoriser et soutenir l’accession des femmes aux carrières scientifiques et aux postes les plus élevés en France. Ces bourses permettent également de faire naître chez les plus jeunes des vocations. Elles sont décernées par un jury de scientifique de renom présidé par Jean Salençon, Président de l’Académie des Sciences. D’une valeur de 10 000 euros chacune, elles sont financées par la Fondation d’Entreprise L’Oréal, soutenues par la Commission Française pour l’UNESCO, l’Académie des sciences et parrainées par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

La cérémonie se déroulera le 18 octobre au Palais de la Découverte à Paris.

Carine Flore Nguemeni Yonga a 24 ans et effectue depuis octobre 2008, une étude sur l’effet d’un régime alimentaire riche en Omega-III sur les accidents vasculaires cérébraux et leurs conséquences neuronales, vasculaires comme facteurs de risque. Les nourritures industrielles n’apportent pas suffisamment d’Omega-III pour protéger contre les effets dangereux des accidents vasculaires cérébraux. Carine-Flore, ayant reconnu la nécessité des « nouvelles approches thérapeutiques et préventifs des accidents vasculaires cérébraux » montre à travers son étude que la présence de l’acide alpha-linolénique augmente la protection des gravités des accidents vasculaires cérébraux. Les injections de cet acide dans son étude triplent les chances de survivre à un tel accident dans une période post-traitement. Son étude montre également que l’ingestion de cet acide peut contribuer à la protection contre le stress oxydant, produit par l’accident.

Dans un avenir proche, Carine Flore aimerait pouvoir continuer ses recherches en Recherche et Développement Pharmaceutique, mais attendra la fin de son stage post-doctoral pour se faire une idée plus précise. Originaire de l’Afrique subsaharienne, elle souhaiterait mettre en place des projets collaboratifs et éducatifs pour informer ces populations des avantages de l’omega-III. Dans ce contexte, cette jeune femme dynamique aimerait aussi s’investir dans l’enseignement scientifique auprès des jeunes étudiants.

A propos des Bourses L’Oréal France

Les Bourses L’Oréal France constitue le volet national des Bourses L’Oréal Unesco - Pour les Femmes et la Science fondé en 1998 par L’Oréal et l’UNESCO pour célébrer, reconnaître, encourager les talents scientifiques les plus marquants de l’époque et promouvoir le rôle éminent des femmes au sein de la Recherche. Depuis sa création, L’Oréal France a récompensé 30 jeunes doctorantes en France pour leurs travaux remarquables.

lundi 27 septembre 2010 , par Communiqué de presse

Suite des dépêches