Accueil du site > > Setecom : La collect

Setecom : La collecte des déchets, les solutions développées par SETECOM dans « une logique d’économie circulaire »

Setecom : La collecte des déchets, les solutions développées par SETECOM dans « une logique d'économie circulaire »

Les campagnes collectives de sensibilisation sur le thème « nos poubelles débordent » n’ont plus le même impact qu’avant et leurs coûts continuent d’augmenter plus vite que le PIB. Seule une réponse globale, volontariste, impliquant l’ensemble de la chaîne de valeur peut permettre d’inverser durablement la tendance. Elle doit tout d’abord favoriser une politique d’éco-conception des produits de consommation avec un effort tout particulier sur les emballages. Elle doit également inciter en permanence les consommateurs à éco-consommer. Elle doit enfin rationaliser la chaîne de traitement des déchets et favoriser la valorisation.

La société française SETECOM a conçu pour aider les Collectivités une solution originale utilisant les réseaux d’assainissement comme vecteur de transport…

« Notre système est simple, argumente Jean-Claude Joly, Directeur du groupe SETECOM. Il consiste à installer sur la voie publique des Points de Collecte Collective (PCC), accessibles 24h/24h et 365 j/an. Il comporte trois bornes dans lesquelles les usagers déposent leurs déchets triés. Les déchets sont broyés et ensachés sur place par un équipement placé en sous sol et les sachets sont éjectés dans le réseau d’assainissement, considéré comme vecteur de transport. Avant d’entrer dans la station d’épuration des eaux usées, les sachets sont récupérés, lavés et triés automatiquement pour reconstituer les lots de déchets triés par les usagers. Les enveloppes sont ouvertes pour récupérer les paillettes de déchets qui sont ensuite triées automatiquement pour assurer la délivrance de flux à recycler conformes aux Prescriptions Techniques Minimum (PTM) fixées par les filières de recyclage. Si dans un premier temps, le système SETECOM utilise un film polyéthylène pour effectuer l’ensachage des déchets, il projette à terme de mettre en oeuvre une solution biodégradable. »

Le système SETECOM s’inscrit ainsi dans une perspective de développement durable en circuit économique court : optimisation de la collecte en utilisant le réseau d’assainissement ; automatisation du tri des déchets ; réduction des transferts plus près des gisements ; mise en dépôt sécurisé des seuls déchets ultimes, valorisation des investissements durables des Collectivités que sont les réseaux d’assainissement, création de nouveaux emplois de proximité à forte valeur ajoutée, diminution des impacts environnementaux de la collecte motorisée.

Bref, une solution astucieuse qui devrait séduire de nombreuses communes.

jeudi 15 janvier 2009 , par Dominique Ruffat

Suite des dépêches