Accueil du site > > Sécurisation de (...)

Sécurisation de l’alimentation électrique du Sud-Est de la France

Suite à la rencontre avec Jean-Louis Borloo, des solutions et des propositions innovantes ont été actées en terme de sécurisation de l’alimentation électrique du Sud Est.

A Nice, le 17 novembre dernier, le Grenelle départemental de l’Energie réunissait plus de 200 participants, parmi lesquels acteurs économiques, associations écologistes et personnalités locales ont pris la parole et mis en exergue trois grands axes de travail : la sécurisation de l’approvisionnement en électricité, le développement des énergies renouvelables en électricité, et une grande opération de maîtrise de l’énergie en direction de tous les consommateurs individuels, mais aussi des professionnels publics ou privés.

- Aujourd’hui, à la suite d’une présentation réalisée par RTE (Réseau de Transport Electrique), l’ensemble des participants a acté le renforcement du réseau existant dans le respect de l’environnement, notamment grâce à l’enfouissement d’une ligne de 225.000 volts qui ne passera pas par le Verdon : l’ancien projet de tracé par le Verdon est désormais définitivement abandonné.

- Christian Estrosi, Député-Maire de Nice, Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes, a présenté des projets innovants, dont deux premières mondiales, dans le domaine des énergies renouvelables :

1. La création d’une chaufferie biomasse bois au Centre Administratif des Alpes-Maritimes (CADAM) qui fournirait l’énergie utile aussi à la cité des Moulins et au quartier Nice Méridia (en remplacement du gaz).

2. PREMIERE MONDIALE La construction d’une centrale électro-solaire SAED basse température, qui trouverait sa place dans l’Opération d’Intérêt National Plaine du Var. A fort potentiel à l’exportation vers les pays de l’Union Méditerranéenne, cette solution répondrait parfaitement au problème du renforcement de la production locale d’énergie dans l’Est PACA, et permettrait également la création d’emplois.

3. PREMIERE MONDIALE Le projet « mobilité urbaine et production/distribution d’hydrogène » visant à utiliser l’hydrogène produit par l’Usine de Valorisation Energétique de l’Ariane pour alimenter des flottes de véhicules, avec une énergie propre – l’oxygène produit par l’usine, serait quant à lui, réinjecté dans la chaudière, pour un meilleur rendement de combustion et une diminution très nette des fumées émises.

Les départements des Alpes-Maritimes et du Var se sont également engagés dans un partenariat visant à diminuer leur consommation en énergie de 2% / an / habitants constants.

Compte rendu de la rencontre

- Jean-Louis BORLOO, ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire, a présidé aujourd’hui, comme il s’y était engagé, une réunion de travail sur la sécurisation de l’alimentation en électricité du sud-est de la France. Participaient à cette réunion Hubert FALCO, secrétaire d’Etat chargé de l’Aménagement du Territoire, maire de Toulon, Christian ESTROSI, député-maire de Nice, président du conseil général des Alpes-Maritimes, Dominique MAILLARD, président de RTE (gestionnaire du réseau de transport d’électricité), les préfets concernés et des représentants du conseil général du Var et de la Principauté de Monaco.

- A la suite de la coupure d’électricité survenue il y a peu, les participants ont dressé le constat que la stratégie à mettre en oeuvre doit comprendre deux volets : d’une part et de manière prioritaire, une application ambitieuse et accélérée des programmes du Grenelle Environnement en matière d’économies d’énergie et de développement des énergies renouvelables, et d’autre part le renforcement du réseau électrique (sans omettre l’amélioration des liaisons avec l’Italie).
- Les deux conseils généraux ont convenu de mettre en oeuvre un programme ambitieux de maîtrise de l’énergie, selon les orientations du Grenelle Environnement, avec pour objectif de diminuer de 15% les consommations à court terme. Un contrat d’objectifs en ce sens sera prochainement signé.
- La Principauté de Monaco a fait part de sa volonté de prendre toute sa place dans ce programme.
- Par ailleurs, les participants à la réunion se sont engagés à mettre en oeuvre les instruments nécessaires à ce que les productions locales d’énergies augmentent significativement, l’objectif étant d’atteindre une part de 15% à l’horizon 2012 et de 25% à l’horizon 2020, contre 10% aujourd’hui. Plusieurs projets ont d’ores et déjà été identifiés par les conseils généraux dans les domaines de la biomasse ou du solaire.

- Du fait de ces engagements en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables, la sécurisation du réseau électrique ne nécessite plus obligatoirement la création de nouvelles lignes à 400 kV, mais peut être réalisé par des lignes à 225 kV qu’il est possible d’enfouir. Jean-Louis BORLOO a donc demandé à RTE d’améliorer la sécurité du réseau électrique en créant des lignes souterraines à 225 kV entre Boutre et Trans, entre Fréjus et Biançon et entre Briançon et Bocca, et en optimisant la liaison avec l’Italie. Ces mesures complètent le renforcement déjà décidé des lignes à 400 kV existantes Tavel-Boutre et Néoules-Broc-Carros.
- Cette solution est apparue comme la meilleure, pour bénéficier d’un approvisionnement en électricité sécurisé tout en assurant la protection de l’environnement. Jean-Louis BORLOO a demandé aux participants de prendre les mesures nécessaires pour que ce renforcement du réseau puisse être effectif dans les meilleurs délais. Jean-Louis BORLOO a confirmé l’abandon définitif de tout projet de ligne THT transitant par les sites sensibles du Verdon.

samedi 6 décembre 2008

Suite des dépêches