Accueil du site > > Salon Positiv Agora

Salon Positiv Agora

Salon Positiv Agora

600 visiteurs ont assisté aux conférences sur les enjeux économiques d’une politique de Responsabilité Sociétale en Entreprise RSE) d’une part, et sur les bénéfices d’une stratégie managériale de diversité d’autre part, qui se sont tenues les 14 et 15 mai dernier. Compte-rendu.

JPEG - 95.5 ko
Positiv Agora

De nombreuses entreprises et cabinets spécialisés en politique RSE :LUCIE, SOS 21, J3D, Arseg, SAP, Pass Communication, la Banque LCL ont exposé à travers conférences plénières ateliers thématiques leurs approches,dispositifs innovants et retours d’expérience en faveur du développement durable dans les domaines social, économique et écologique, afin d’aider entreprises et consommateurs à adopter une approche éco-citoyenne et à mieux utiliser les outils de mesure leur permettant d’évaluer le retour sur investissement d’un engagement DD/ RSE.

La future station d’épuration Aquaviva, unique au monde

La filiale azuréenne de la Lyonnaise des Eaux a ainsi présenté les atouts indiscutables de la station d’épuration révolutionnaire Aquaviva, sur le bassin cannois,une des premières unités d’épuration au monde utilisant la technique de l’ultrafiltration (Bio- Réacteur à Membrane, sans émission de gaz à effet de serre. « Cette usine « nouvelle génération » explique Luc Aribaud, Directeur technique de la Lyonnaise des eaux – Côte d’Azur, sera aussi la plus importante station « carboneutre » et comprendra la plus importante ferme solaire du département (4 000 m²). Son procédé de traitement très performant permettra de réutiliser les eaux dépolluées en eaux de process et eaux d’arrosage de golf et d’espaces verts. »

Comment développer la conscience énergétique des salariés ?

Cette prise de conscience selon Philippe Patouraux, Directeur associé du cabinet Technical Consultancy & communication et l’association Méditerranée 2000, doit se faire dans le contexte d’une démarche de développement durable effective impliquant l’ensemble de l’équipe managériale, capable ensuite de diffuser en interne auprès des salariés et auprès des publics externes un message crédible et cohérent. Un défi remporté avec brio par l’entreprise azuréenne WITT, spécialisée dans le pilotage des installations techniques à distance et maîtrise de l’énergie (45 salariés et 5 millions d’euros de CA en 2008). «  Nous avons fait de chaque salarié un « ambassadeur du Développement Durable », afin de consolider le positionnement commercial de WIT dans le secteur de la Gestion d’Energie ! ». Intéressement des salariés à la performance économique de l’entreprise, respect de l’équilibre entre vie privée et professionnelle (Temps partiel pour les femmes, maintien du salaire en congé paternité, développement du télétravail pour tous), création d’une charte intitulée « 25 ans d’engagements durables »,mise en place des processus de normalisation (SD 21000, SA 8000, Global Compact…, l’entreprise WIT a multiplié les actions en matière de politique managériale. Une exemplarité qui lui a valu de remporter début 2009 le Trophée RSE PACA 2009.

La diversité contribue-t-elle à la performance de l’entreprise ?

L’enjeu majeur actuel de la diversité est l’éducation des acteurs pour favoriser au sein de l’entreprise le recrutement des femmes, handicapés, seniors et minorités culturelles issues de l’immigration. Selon une récente enquête de la commission européenne, 83% des entreprises européennes appliquant des politiques en faveur de la diversité, indiquent très généralement une optimisation du capital humain et organisationnel. Plus de 314 entreprises en France se sont aujourd’hui engagées, en signant la charte de la diversité, à développer des politiques pour lutter contre la discrimination et favoriser l’égalité des chances au sein de leur organisation. IMS Entreprendre pour la Cité, La Poste, EDF, Convers Télémarketing et Handijob06 confirment que les avantages concurrentiels sont indéniables et favorisent la compétitivité de l’entreprise grâce à une créativité et une image de marque optimisées. « Assurément répond également de son côté M. Krysztof Chwalibog, architecte polonais, représentant l’Union internationale des Architectes (UIA), fédération qui regroupe plus d’un million trois cent mille architectes représentant 116 pays et territoires, à condition que la cadre bâti s’adapte aux besoins de chacun.Nous vivons dans une réalité où la mode exige souvent que l’architecture soit agressive, extravagante pour se faire remarquer, or, nous avons surtout besoin d’une architecture humaine, accessible à tous et en conformité désormais avec la loi du 11 février 2005 comme l’en atteste l’Apave qui oblige tout constructeur à respecter la continuité de la chaîne du déplacement intégrant l’infrastructure, la voirie, les aménagements des espaces publics, les systèmes de transport pour tout type de handicap.Des entreprises comme Eo-Développement et CARI se mobilisent pour créer des équipements, espaces et mobilier urbains facilitant la mobilité des personnes handicapées. ESIUM développe « une accessibilité intelligente » et des solutions intuitives innovantes sécurisées aidant la personne handicapée à mieux de repérer à mieux communiquer.EO Guidage,fabricant de systèmes de signalisation pour personnes à mobilité réduite permet notamment grâce à son système Navigueo aux non-voyants de se déplacer depuis leur domicile jusqu’à l’entreprise avec laquelle ils ont rendez-vous. L’ensemble des reportages photographiques et audiovisuels sont visibles sur le site du partenaire audiovisuel du groupe CARI

jeudi 21 mai 2009

Suite des dépêches