Accueil du site > > Salon Agora Santé :

Salon Agora Santé : le bilan

Salon Agora Santé : le bilan

Un train de mesures dans le domaine des Nouvelles technologies pour accélérer l’accès aux soins pour tous, voilà le message délivré par Emmanuel Gabla, DGE/STSI, MinEFI, représentant ministériel de Luc Châtel, Secrétariat d’Etat à l’Industrie et Porte-Parole du Gouvernement lors de la 1ère édition azuréenne du Salon Santé Agora 2008, à l’initiative du groupe CARI qui s’est déroulé : Jeudi 20 & 21 Novembre 2008, à l’Agora Einstein - Sophia Antipolis -

« Le Ministère de l’Industrie a souhaité soutenir financièrement le Conseil Général des Alpes-Maritimes et la Région PACA dans le cadre du lancement de la 1ère plateforme Santé de Ressources mutualisées entre les acteurs de Santé et le monde industriel, baptisée CIU Santé (Centre d’Innovation et d’Usages) dans les domaines de la traçabilité, gérontologie, télémédecine, imagerie médicale. Un premier appel à candidatures sera lancé auprès des PME prochainement sur le site www.telecom.gouv.fr/ticsante. Ce Centre d’aide et d’accompagnement assurera des missions d’intérêt général, un rôle de veille, des formations et conseils ainsi que des activités commerciales. Un 2ème appel à candidatures est prévu début 2009 sur la thématique « des innovations d’usage et d’éthique dans la santé . Le secteur de la Santé accuse un certain retard en France. Il nous faut améliorer les pratiques médicales notamment dans le domaine de la télé-assistance à domicile pour les personnes âgées. Les Nouvelles Technologies peuvent contribuer fortement à apporter des réponses dans ce domaine. C’est un défi organisationnel majeur qui doit s’intégrer au défi global de Santé Publique. Une collaboration importante entre les pôles TIC est nécessaire pour impulser une nouvelle dynamique. » .

JPEG - 87.5 ko
Emmanuel Gabla représentant Luc Chatel Secrétaire d’Etat à l’industrie

A l’issue de l’allocution de Mr Gabla a été signée une lettre d’intention entre le Ministère de l’Industrie et les pôles Alsace-BioValley et Orphème, les pôles TIC Elopsys, Optitec et SCS (Solutions Communicantes Sécurisées), le SNITEM et les 3 CHU (Nice-Grenoble- Toulouse).

- Autre temps fort de ce salon dédié à la e-santé : la présence exceptionnelle du professeur Cabrol auquel l’Agora Einstein et l’Association Européenne de Cardiologie ont rendu un vibrant hommage le 20 Novembre à l’occasion des 40 ans de la 1ère transplantation cardiaque réalisée en Europe.

JPEG - 93.8 ko
Inauguration en présence du professeur Cabrol

Il a rappelé les moments-clefs de la cardiologie à travers le monde, tributaire de l’adhésion du public à une époque en 1968 où la mort clinique était fondée sur l’arrêt des battements du coeur : de la 1ère greffe de Christian Barnard en Afrique du Sud à la première implantation de coeur artificiel en France en 1986. « A bien des points de vue, explique-t-il, le coeur artificiel n’est pas idéal du point de vue de son encombrement, de la quantité d’énergie qu’il consomme, des risques de coagulation qui peuvent se produire à l’intérieur. Une autre solution réside dans les mini-turbines, implantées près du coeur et qui fournissent une assistance circulatoire très efficace au muscle cardiaque. La piste la plus prometteuse pour l’avenir reste celle des cellules-souches qui nous permettront de reproduire nos propres organes et de nous auto-guérir. ». Dans la continuité de sa bataille pour la vie, il prône aujourd’hui l’importance d’une nourriture saine et équilibrée. Au sein du Comité alimentation santé qu’il préside dans le cadre d’Adicare*, il oeuvre avec de nombreux acteurs de la restauration pour instaurer une qualification professionnelle obligatoire pour les restaurateurs, afin de lutter contre la recrudescence considérable des maladies cardiovasculaires, de l’obésité et du diabète. "

JPEG - 90.3 ko
Temps forts : 4 conférences majeures sur l’hopital du futur

- Quatre conférences plénières sur les thèmes suivants : « Gouvernance du secteur santé : enjeux, réformes et mise en oeuvre », « Innovations et nouveaux usages liés à la santé », « L’Hôpital en questions » et « Horizon 2020 : des cités médicales aux performances durables » animées par une vingtaine d’experts français et internationaux ont permis aux professionnels de faire le point sur les enjeux d’actualité, notamment les dernières évolutions du Dossier Médical Partagé (DMP) « Cet outil, expérimenté à travers la plateforme télésanté en région PACA, doit être souple et facile d’utilisation pour répondre aux besoins des utilisateurs »souligne le professeur en cancérologie Jean-Pierre Gérard, du centre Antoine Lacassagne à Nice qui a lancé avec beaucoup de succès voilà un an et demi un Dossier Communiquant de Cancérologie (DCC) afin d’accélérer le dispositif de prise en charge des patients cancéreux. Les principaux freins du DMP, selon lui, concernent les problématiques de confidentialité, de sécurité des données médicales partagées, leur actualisation régulière,le respect du consentement du patient et la coordination de l’ensemble des acteurs pour des échanges performants. DB Motion, dans cet esprit, propose le Dossier Patient Virtuel. L’historique médical du patient, reliant les systèmes existants sans dépôt de données centralisé, est désormais accessible pour le personnel médical sur demande et en temps réel. Une révolution est en marche ! Calystène complète de son côté le dispositif avec l’offre de solutions de gestion de l’information clinique et hospitalière la plus aboutie du secteur.

- Plus de 500 participants en liaison avec le secteur santé (décideurs, élus, dirigeants et industriels) ont pu découvrir au sein d’ateliers thématiques et espaces exposants (www.agorasalons3D.com) les dernières solutions matérielles et logicielles proposées par une vingtaine d’associations et entreprises nationales et européennes, spécialisées en imagerie Santé Agora : lancement d’un Centre e-santé mutualisé en PACA médicale - 4D pour la détection de pathologies et la planification des soins à travers des patients virtuels avec l’INRIA téléradiologie avec Visioscopie, oncologie et applications cliniques favorisant une détection rapide des lésions cancéreuses avec Median Technologies, Holographie 3D avec Useful Progress en cardiologie. Les TIC sont plus que jamais au service de la santé avec un large éventail d’offres en faveur du maintien à domicile des personnes âgées : gérontechnologies de pointe avec Medialis, télé-assistance à travers le projet Gerhome du CSTB ,télésurveillance sécurisée via mobiles pour les personnes atteintes de maladies chroniques, services mis en oeuvre par Apilinks. Orange lance de son côté une Nouvelle Expérience des Télécommunications via le programme NExt,enrichi des derniers produits e-santé et services à la personne développés par la division Santé du groupe. Préparant l’hôpital numérique du futur, Daclem lance une solution de communication globale interactive « Triple Play » regroupant sur une même plateforme - téléphonie, Internet haut débit filaire et sans fil, TV sur vidéo à la demande- que pourrait sécuriser Honeywell expert en données sécurisées pour le système hospitalier. Leader Health, associé au projet de Digital Hôpital propose des solutions d’optimisation budgétaire dans le cadre de l’informatisation d’un hôpital. L’humain reste au coeur des salons CARI, avec la présence de la Ligue contre le Cancer des Alpes-Maritimes et de jobvitae.fr, carrefour des métiers de la santé pour une aide socio-économique globale.

- Conférences, ateliers, interviews, reportages photographiques et audiovisuels sont visibles à partir de cette semaine sur le site de la société NiceteleWeb (page d’accueil et http://www.niceteleweb.com/tele-web...),partenaire de l’événement, ainsi que sur le site de la manifestation à http://www.santé-agora.com,

mercredi 26 novembre 2008

Suite des dépêches