Accueil du site > > Mougins : un modèle

Mougins : un modèle d’économie verte

Mougins : un modèle d'économie verte

Mougins, 19 412 habitants, n’a pas attendu la vague écologique pour mener une politique environnementale dynamique dans l’arrière-pays grassois. Dès 1997, la Ville a mis en place des programmes de sensibilisation citoyenne et intensifie depuis plusieurs années ses actions dans ce domaine inscrits désormais dans la ligne directrice nationale du Grenelle de l’Environnement.

INTERVIEW de Mr Richard GALY

Maire de Mougins.

Vous avez été l’un des pionniers en matière de développement durable parmi les Municipalités du département et notamment dans le domaine des déchets ménagers. Quels sont les dispositifs innovants que vous avez déployés dans ce domaine ?

La déchetterie communale a ouvert ses portes le 6 novembre 2000. Gérée en régie municipale, gratuite jusqu’à 3 tonnes par habitant, la structure accueille les déchets des particuliers mouginois et des petites entreprises mouginoises. Elle est dotée d’une aire de réception des déchets, d’un quai de déversement regroupant 8 conteneurs et d’une aire de collecte pour la ferraille et les DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques). La collecte des DEEE doit être compatible avec le mode de traitement et de valorisation. Sans collecte sélective, la valorisation matière est impossible car elle ne permet pas le réemploi des appareils entiers ou de certains de leurs composants. Il est donc indispensable d’organiser la collecte sélective en amont et en fonction du type de traitement qui sera opéré sur les produits.

De plus, un service quotidien de collecte en porte-à-porte des objets encombrants ainsi qu’une collecte sélective des emballages ménagers recyclables ont ainsi été mis en place. Ce sont 9 800 tonnes de déchets qui ont ainsi été triées en 2007. Ces réalisations permettent à la commune de se conformer à la réglementation en vigueur et de promouvoir la valorisation des déchets par réemploi, recyclage ou toute autre action visant à obtenir à partir des déchets des matériaux réutilisables ou de l’énergie.

Enfin, la ville de Mougins a souhaité mettre en ?uvre un programme d’information et de sensibilisation au compostage et développer, en 2008, le compostage individuel sur son territoire. L’opération a consisté, dans un premier temps, à informer et sensibiliser tous les acteurs aux techniques du compostage individuel puis dans un second temps à distribuer des composteurs individuels aux administrés volontaires. Il est à noter que cette démarche s’inscrit parfaitement dans le cadre réglementaire national en vigueur mais également du Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers Assimilés. Un service de ramassage du verre quotidien a été également mis en place pour les restaurateurs.

Comment avez-vous impliqué vos concitoyens dans une démarche environnementale ?

Nous avons dès 1997, éduqué les jeunes Mouginois en lançant au sein de nos établissements scolaires diverses campagnes d’information et de sensibilisation à l’écocitoyenneté notamment dans le cadre de la fête EDucation à l’ENvironnement (Fête EDEN) qui permet aux élèves, aux enseignants et aux services municipaux de présenter toutes leurs réalisations sur le thème du développement durable. Depuis sa création, ce programme pluriannuel d’éducation à l’environnement a permis de sensibiliser plus de 10 000 jeunes Mouginois. Les cantines scolaires ont par ailleurs dans le même esprit incorporé la viande bovine issue de l’agriculture biologique dans leurs menus. Une étude est actuellement menée pour poursuivre cette politique « bio ».

En 2006, la Ville de Mougins s’est engagée de manière volontaire avec son projet communal en faveur du développement durable, projet récompensé par la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme et l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (A.D.E.M.E.) lors du concours du « Défi pour la Terre » des Collectivités (Défi d’or).

Le projet s’organisait autour de 2 axes : la mise en place d’une démarche éco-responsable au sein des services municipaux, l’information et la sensibilisation à la notion de développement durable de tous les acteurs du territoire concernés par ce projet à savoir les élus, le personnel municipal, le CMJM et les mouginois.

Ce projet a permis de sensibiliser et de former l’ensemble du personnel municipal au concept de développement durable, d’initier une information des administrés, de répondre à une demande environnementale de son personnel et des citoyens et de fédérer les agents autour d’un projet commun et d’une recherche collective de progrès. La population a pu suivre jour après jour l’évolution du projet communal à travers notre magazine municipal le Mougins Infos. Une opération collective fédératrice au succès indéniable qui nous a valu de remporter le Défi d’Or. Depuis cette date, 574 agents et élus municipaux accompagnés des 33 membres du Conseil des Jeunes Mouginois formés initialement aux enjeux du développement durable se mobilisent chaque année autour d’une grande journée nettoyage « Nature ».

Êtes-vous tout autant précurseur dans le secteur de l’éco-construction et de l’urbanisme durable ?

Tout à fait, nous avons construit ces dernières années plusieurs bâtiments publics inscrits dans une démarche de Haute Qualité Environnementale. C’est le cas du Dojo, de l’Ecole des Trois Collines et de la Crèche des Oursons. Nous envisageons par ailleurs d’avoir une démarche environnementale pour la réhabilitation progressive des bâtiments communaux et des groupes scolaires, en s’inspirant de la démarche Haute Qualité Environnementale. Celle-ci privilégiera la cohérence d’ensemble selon les 14 cibles afin de trouver les bons équilibres pour une efficacité et une économie globales.

JPEG - 53.1 ko
Image de synthèse du Dojo de Mougins construit dans une démarche HQE

Nous avons ainsi récemment rénové l’école Saint-Martin, construite voilà 40 ans ! Sa métamorphose pour en faire un édifice moins consommateur d’énergie et bénéficiant des nouveaux équipements écologiques s’est réalisée en plusieurs étapes durant les vacances scolaires. L’école dont les travaux s’achèveront en février 2009 a fait l’objet de travaux de réhabilitation thermique portant l’enveloppe, les installations de chauffage, de production d’eau chaude, de ventilation et d’éclairage, c’est à dire tous les éléments qui ont un impact direct sur l’efficacité énergétique pour chauffer et éclairer durablement. Elle a ainsi été dotée d’isolation thermique et acoustique, de nouvelles menuiseries extérieures, de deux chaudières gaz à condensation fonctionnant en maître esclave avec régulation, de 8 panneaux solaires thermiques de 2m² chacun installés sur son toit pour l’eau chaude sanitaire, d’une ventilation mécanique contrôlée double flux et de luminaires avec des lampes fluorescentes à ballast électronique. Le Conseil Régional et l’Ademe ont subventionné ces travaux qui s’élèvent à un montant global de 671 800 euros.

Dans le domaine des transports, avez-vous également initié des actions originales ?

16% des véhicules de la Municipalité roulent au gaz naturel de ville, GPL, électricité ou biocarburant. Nous avons équipé récemment les services techniques d’un véhicule Piaggio Porter Electrique, auprès de Newteon, premier réseau de distribution spécialisé dans les véhicules électriques.

Enfin, nous avons augmenté les dessertes de bus avec le syndicat Sillage afin d’inciter la population Mouginoise à délaisser leurs voitures au profit de transports en commun et aménagé des pistes cyclables pour promouvoir l’usage des deux roues. En parallèle, nous étudions la mise en place du covoiturage à destination des employés municipaux pour les trajets domicile/travail. Nous souhaitons dans le futur mettre à profit notre expérience dans ce domaine et développer cette pratique auprès de la population Mouginoise. Nous avons enfin pour objectif de développer un parc automobile alimenté à 100 % en énergies renouvelables.

Quels sont vos prochains défis environnementaux ?

La Municipalité a lancé une grande étude sur la consommation énergétique de la Ville : bâtiments municipaux, infrastructures, gestion de l’eau, de l’électricité. A l’issue de ce bilan, nous dresserons une liste d’actions pour réaliser de plus grandes économies d’énergie et nous inciterons les entreprises à mettre en ?uvre le même type d’outil d’analyse afin de diminuer leurs dépenses énergétiques. Nous envisageons de fonder une maison du Développement Durable, avec pour vocation principale d’informer et de conseiller nos concitoyens sur leurs projets ainsi que sur les solutions économiques, écologiques et d’urbanisme qui peuvent être apportées. Ce projet sera agrémenté d’un espace d’exposition sur l’environnement.

Dans le même esprit, nous allons élaborer deux chartes environnementales : la première à usage des particuliers et la seconde entre la Ville et les exploitants du téléphone mobile afin de limiter les nuisances sonores. Nous continuerons enfin à préserver et à embellir notre cadre de vie par la réalisation de paysages urbains et d’espaces verts aux quatre coins de la Ville.

Un programme ambitieux à la hauteur des défis importants que nous devons tous relever pour diminuer notre empreinte écologique de façon durable !

jeudi 15 janvier 2009 , par Dominique Ruffat

Suite des dépêches