Accueil du site > > Le paradoxe Karobas

Le paradoxe Karobas : la 3D pour mieux appréhender le monde réel

Le paradoxe Karobas : la 3D pour mieux appréhender le monde réel

On a souvent tendance à réduire la Réalité Virtuelle à une imitation de l’environnement réel grâce aux technologies révolutionnaires de la 3D. Mais elle nous permet de plus en plus d’explorer les coulisses inaccessibles du monde physique par simulation et projection et d’exercer un rôle didactique important. Un nouvel espace interactif psychique et sensoriel dévoilé par la société sophipolitaine Karobas…

L’immersion de la société Karobas dans l’univers de la Réalité Virtuelle 3D, démarre en septembre 2001. Patrice Chéreau son Président, convaincu qu’une interactivité intuitive peut offrir une meilleure compréhension du réel auprès des professionnels et du grand public, se lance dans la conception d’un premier jeu civique et citoyen sur Internet illustré par des photos réalistes 3D.

- Son contenu est réalisé par des enfants dans le cadre éducatif scolaire. Le projet est suivi par Olivier Chéreau, fort d’une longue expérience dans ce domaine en tant que responsable national de l’assistance technique du Plan Multimédia Scolanet de 1997 à 1999, puis, animateur-formateur Multimédia au sein des établissements scolaires de 1999 à 2001. Il prend la direction de la société en 2005.

- Le succès pédagogique de la Réalité Virtuelle 3D est tel que très vite elle intéresse les entreprises et collectivités. La société Karobas est sollicitée pour agrémenter, animer et valoriser des projets immobiliers, architecturaux dans le cadre d’appels d’offres. « Nous avons alors décidé de développer des nouveaux outils d’aide à la décision pour tous les acteurs économiques et institutionnels impliqués dans la conception, la construction, l’urbanisme et la commercialisation de projets », explique Olivier Chéreau.

- « A l’issue de 3 ans de Recherche & Développement, nous avons ainsi perfectionné un certain nombre de solutions logicielles afin de proposer une modélisation riche et complète de décors 3D - images, films, temps réel - depuis la prise de vues haute résolution jusqu’à l’intégration dans le moteur de rendu (SHIVA de StoneTrip) et l’insertion dans le site. Textes, musiques, liens sur des objets, changements de textures peuvent être ajoutés au gré de l’utilisateur qui peut se déplacer en immersion totale dans les décors. Un visiteur virtuel peut également en toute liberté, choisir son parcours et mieux comprendre ainsi un site existant ou à venir… Cette technique originale donne le sentiment à chacun d’appartenir au lieu dépeint voire de se l’approprier ! ».

JPEG - 67.4 ko
La 3D au service du réel

De fait, cet éventail graphique virtuel séduit aujourd’hui de nombreux acteurs régionaux et internationaux. Parmi eux, le CHU Pasteur de NICE, l’Aéroport de Marseille Provence, le CEA Cadarache, la Communauté Européenne, Meunier Méditerranée, les Villes de Cannes et de Valbonne, EDF R&D,Cofathec, Valco...

- La société Karobas (6 personnes actuellement) a obtenu du Ministère de la Recherche un agrément lui permettant de participer à des travaux de Recherche & Développement pour ses clients mais également en interne. Elle est ainsi la première en France à avoir développé le concept de salon virtuel 3D dans le cadre des salons professionnels internationaux multisectoriels organisés à Sophia Antipolis sur la thématique du développement durable en 2007, par son actionnaire principal, l’entreprise nationale de BTP Cari (à hauteur de 49%). Elle envisage dès maintenant pour préserver son avancée technologique dans ce domaine d’affiner l’animation des sites par un accès multi-utilisateurs en simultané et en temps réel.

Forte d’un CA 2007 de 328 K€ clôturé en juin 2008, elle travaille actuellement sur la réalisation de films 3D, de jeux et d’applications 3D Temps réel sur internet pour des entreprises et institutions régionales privées. Une nouvelle étape décisive dans l’accès pluraliste à une perception cognitive spatiale intelligente à des fins pédagogique, scientifique et économique !

jeudi 15 janvier 2009 , par Dominique Ruffat

Suite des dépêches