Accueil du site > > La gestion intégrée

La gestion intégrée des zones côtières en Méditerranée : Comment stopper la perte de la biodiversité ?

La gestion intégrée des zones côtières en Méditerranée : Comment stopper la perte de la biodiversité ?

Ce colloque est organisé dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne et de l’Union pour la Méditerranée.

Eléments de contexte

- Les zones côtières de la Méditerranée constituent un patrimoine commun naturel et culturel qu’il convient de préserver et d’utiliser durablement au profit des générations à venir. L’accroissement de la pression anthropique sur le littoral menace leur intégrité. Il est désormais urgent d’en stopper sinon d’en inverser le processus de dégradation et de réduire, de façon significative, la perte de biodiversité de ces écosystèmes. Les zones côtières représentent une ressource économique, sociale et écologique irremplaçable. Leur aménagement et leur gestion dans une perspective de préservation et de développement raisonné exigent une approche spécifique et intégrée au niveau de l’ensemble du bassin méditerranéen.

- Dans le cadre de la présidence française de l’Union européenne et de l’Union pour la Méditerranée, le ministère français de l’Ecologie, de l’Energie, Développement durable et de l’Aménagement du territoire, le ministère égyptien des Affaires Environnementales et le Conservatoire français du Littoral organisent conjointement un colloque intitulé « La gestion intégrée des zones côtières en Méditerranée, du local au régional : comment stopper la perte de la biodiversité ? », qui rassemblera services de l’Etat, pouvoirs publics locaux, gestionnaires et acteurs de terrain et ONG du bassin méditerranéen.

- Cet événement a pour ambition de chercher des solutions concrètes aux difficultés rencontrées et de proposer des orientations d’action en faveur d’un développement d’initiatives pérennes dans le but de stopper la perte de la biodiversité méditerranéenne. Il permettra d’aborder ces questions pour une approche opérationnelle de la gestion intégrée des zones côtières dans le bassin méditerranéen. La signature du protocole de gestion intégrée des zones côtières par 14 des 22 parties de la convention de Barcelone du 21 janvier 2008 est venue renforcer l’importance d’une telle approche pour la préservation de la biodiversité du bassin méditerranéen. Ce protocole doit permettre de capitaliser toutes les expériences engagées par les pays riverains pour permettre une gestion durable des espaces côtiers et pour renforcer leurs moyens de protection.
- Les expériences de gestion intégrée des zones côtières sont en effet nombreuses et mobilisent les acteurs, tant au niveau des États qu’à des échelles locales. Mais ces initiatives se heurtent encore à plusieurs obstacles pour permettre une mise en oeuvre opérationnelle et effective du protocole en Méditerranée : financement pérenne des initiatives, intégration effective des problématiques terrestres et marines, coordination des politiques sectorielles, implication des acteurs locaux.
- Le colloque s’intéressera particulièrement, au travers de 4 ateliers de travail, aux enjeux cruciaux de la mise en oeuvre du protocole de gestion intégrée des zones côtières :
- Tourisme durable ;
- Changement climatique et recul du trait de côte ;
- Echanges et réseaux : travail en réseau entre acteurs, gouvernance, financement, approches transfrontalières ;
- Réseaux d’espaces protégés et continuités écologiques.

Plus d’information

- à titre informatif, vous pouvez télécharger le programme.
- Vous pouvez également consultez le site Internet de la présidence française du Conseil de l’Union européenne www.ue2008.fr qui regroupe l’ensemble des informations et éléments pratiques concernant la présidence.

mercredi 17 décembre 2008

Suite des dépêches