Accueil du site > > L’application de (...)

L’application de la nouvelle taxe professionnelle (CET) : de vives réactions

 L'application de la nouvelle taxe professionnelle (CET) : de vives réactions

De très nombreux artisans ont mesuré, en recevant leur feuille de taxation, que le remplacement de la taxe professionnelle par la CET (Contribution Economique Territoriale) aboutit à l’augmentation de leurs prélèvements. Ils considèrent que l’engagement de faire baisser la taxe professionnelle n’a donc pas été traduit dans les faits.

La Chambre de métiers et de l’artisanat des Alpes-Maritimes via l’Assemblée Permanente des Chambre de métiers et de l’artisanat souhaite que, outre la possibilité de dégrèvement dégressif accordé sur 4 ans, le problème fiscal soulevé par l’application de la CET ne soit pas résolu, comme annoncé, uniquement pour les seuls auto-entrepreneurs.

mercredi 1er décembre 2010 , par Communiqué de presse

Suite des dépêches