Accueil du site > > L’ASPIM publie un

L’ASPIM publie un guide sur la SCPI

L'ASPIM publie un guide sur la SCPI

L’ASPIM publie un nouveau guide complet sur la société civile de placement immobilier (SCPI) : « Je veux comprendre… la SCPI » présente les éléments essentiels à connaître par tout épargnant désireux d’étudier cette alternative à un investissement immobilier « en direct ».

A l’heure où le débat sur les retraites se focalise sur le sauvetage du système par répartition, l’ASPIM apporte sa contribution à la meilleure connaissance d’un outil de constitution d’une épargne immobilière fondée sur le principe de la gestion déléguée et professionnelle. Les SCPI, produits de placement à long terme, s’inscrivent en effet dans une gestion de patrimoine diversifiée. Constitué de quinze questions-réponses (les atouts des SCPI, l’encadrement et le contrôle de la gestion, la nature des risques de ce placement immobilier, les frais supportés par l’épargnant…), « Je veux comprendre… la SCPI » est à la fois destiné au particulier néophyte, intéressé par les questions d’épargne, et aux professionnels. L’ASPIM n’oublie pas à cette occasion de combattre quelques « idées reçues » et erronées sur la SCPI.

Ce guide s’inscrit dans la continuité du numéro consacré à la « SCPI Scellier » publié en 2009 par l’ASPIM. En favorisant une approche simple et didactique, l’ASPIM souhaite contribuer activement, au travers de ses différentes publications, à une meilleure compréhension des produits d’épargne immobilière. Vous pouvez consulter ou télécharger un exemplaire de « Je veux comprendre… la SCPI » en cliquant sur ce lien ou sur simple demande.

A propos de l’ASPIM L’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM) est une association à but non lucratif, créée en 1975, qui rassemble et fédère les acteurs de l’investissement collectif dans l’immobilier que sont les fonds constitués par les investisseurs (SCPI et OPCI) et les sociétés de gestion qui en sont les représentants statutaires. Les fonds immobiliers tout comme les sociétés qui en assument la gestion sont nécessairement agréés par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

vendredi 22 octobre 2010 , par Communiqué de presse

Suite des dépêches