Accueil du site > > HQE : le commerce a

HQE : le commerce a enfin son référentiel !

HQE : le commerce a enfin son référentiel !

Enfin, la très attendue norme HQE dédiée à l’immobilier de commerces est publiée. Désormais applicable, ce nouveau référentiel NF bâtiments tertiaires s’adresse à tous les opérateurs du secteur de l’immobilier de commerce et concerne centres et quartiers commerciaux, bâtiments commerciaux en zone d’activité et commerces en pied d’immeuble, dans le cadre d’une certification globale de l’immeuble.

Constitué en 14 cibles, à l’instar du référentiel bureau, il est davantage centré sur les cibles de confort. « Cette notion de confort concerne, par exemple, l’acoustique ou la lumière afférentes à la structure du bâtiment, indépendamment de son exploitation », explique Patrick Nossent, président de Certivéa. L’organisme a réuni en son sein un groupement d’intérêt économique défini par les acteurs du secteur et composé d’une trentaine de professionnels parmi lesquels des promoteurs, des investisseurs, des architectes, des bureaux d’étude.
- Les spécificités mises en valeur sont l’environnement immédiat : l’importance de la pollution visuelle, assortie d’une réflexion autour de l’approvisionnement et des livraisons, le choix des matériaux ; la limitation de la consommation d’énergie pour l’éclairage et la climatisation des boutiques, la limitation des puissances pour l’éclairage du mail commercial ; la distinction entre sanitaires communs et individuels pour le calcul des économies d’eau ; la gestion des déchets ; le confort acoustique, hygrométrique et visuel. « Aujourd’hui, nous disposons d’un premier outil qui a, comme les autres référentiels, vocation à évoluer grâce à l’expérience des pionniers », se réjouit Patrick Nossent.

- D’ailleurs, cette certification ne vise que la structure d’un ensemble.
- Il pourra être complété, par la suite, par la certification « exploitation » : à partir du printemps 2009, un autre label notera l’utilisation même du bâtiment par ses usagers et exploitants. « L’une et l’autre pourront toutefois être dissociées », précise Patrick Nossent. Ces efforts témoignent d’un engagement fort qui va dans le bon sens. Le CNCC, consulté par la voix ses adhérents, se réjouit également de cette avancée, qui ne s’inscrit pas en porte-à-faux avec ValorPark, son label maison. « Nous assurons la promotion de la HQE commerce et aimerions qu’elle soit également pourvue d’une dimension qui la sorte du cadre strictement français. Porté au niveau européen, ce nouvel outil pourrait ainsi intégrer des éléments sociétaux tels que le comportement des visiteurs, les conditions de travail des employés, etc. », anticipe Jean-Michel Silberstein, délégué général du Centre national des centres commerciaux. Et d’ajouter que « on pourrait même imaginer que ces données soient intégrées aux baux commerciaux ! » Dans les starting blocks, la Compagnie de Phalsbourg a d’ores et déjà déposé une demande de certification pour son éco-parc d’activités d’Angers, tandis qu’une quinzaine d’opérations attendaient l’approbation du référentiel pour pouvoir s’engager dans la certification.

(Sources : la lettre de l’immobilier commerce 19/01/09 Business Immo) -

Rappel : référentiel HQE Bureau

- L’association HQE, qui regroupe des organismes publics et des acteurs du secteur du bâtiment, a déjà défini une norme pour les bureaux. Voici les critères de la norme HQE :

- La construction :

- relations des bâtiments avec l’environnement immédiat
- choix intégré des procédés
- produits de construction
- chantier à faibles nuisances

Le confort :

- acoustique
- visuel

- La gestion des ressources naturelles :

- énergie
- eau
- déchets
- entretien

La santé :

- qualité sanitaire des espaces
- qualité sanitaire de l’air
- qualité sanitaire de l’eau

lundi 19 janvier 2009

Suite des dépêches